La province de Qinghai, peuplée par 5,8 millions d’habitants, a vécu pendant une semaine uniquement grâce aux énergies renouvelables, afin d’analyser la capacité du réseau à fonctionner sans carburant fossile.

La province de Qinghai consomme habituellement sur une semaine 1,1 TWh (1,1 milliard de kWh), ce qui nécessite la combustion de 535 000 tonnes de charbon.

Afin d’étudier la capacité du réseau de cette province du nord-ouest de la Chine à fonctionner sans charbon, le réseau a été alimenté exclusivement par les énergies renouvelables pendant une semaine, entre le 17 et le 23 juin 2017.

Grâce aux fleuves qui traversent le plateau tibétain, 72% de l’énergie consommée a été d’origine hydroélectrique. Le reste a été produit par les panneaux photovoltaïques et les éoliennes. Il faut dire que Qinghai accueille à Longyangxia la plus grande ferme solaire au monde : pas moins de 850 mégawatts installés. A elle seule, la ferme photovoltaïque alimente plus de 300.000 ménages !

En moyenne, ces trois sources d’énergie renouvelable produisent 79% de l’électricité consommée (hydroélectricité : 65% ; solaire et éolien : 14% ; le reste était fourni par le charbon).

Atteindre 100% était donc réaliste, mais nécessitait plus de flexibilité et moins de gaspillage dans le réseau.

Quan Shenming, directeur général de la Qinghai Electric Power Corporation, souligne l’importance de ce test : « C’était le premier essai de ce type dans le pays. Il s’agit d’une étape majeure dans la transformation de l’approvisionnement en énergie. Il est important de promouvoir l’utilisation d’énergies propres en Chine, de manière durable et efficace. »

L’Administration Nationale chinoise de l’Energie envisage d’investir plus de 366 milliards de dollars dans les technologies renouvelables d’ici trois ans, et notamment d’accroître de 52% la capacité des installations renouvelables en province de Qinghai.

Certaines régions de Chine centrale et orientale pourraient alors être alimentées par l’énergie renouvelable produite dans la province.

Une politique volontariste qui pourrait créer plus de 13 millions d’emplois.

Une expérience convaincante, qui incite les autorités chinoises à battre d’autres records en matière de production d’énergie renouvelable.

Notez cet article