L’électricité produite par 600 m² de panneaux solaires installés sur le toit d’une résidence de logements sociaux à Alès, dans le Gard, est consommée directement par les locataires sans passer par le réseau public. Il s’agit de la plus grande installation d’autoconsommation collective en France.

La résidence Rochebelle compte une centaine d’appartements, répartis dans deux bâtiments. Sur les toits, 300 panneaux photovoltaïques d’une puissance totale de 100 kWc permettent de couvrir 20 % des besoins en électricité des locataires et des parties communes de l’immeuble.

Utilisés comme stockage lorsque la production excède la consommation, les ballons d’eau chaude des différents logements sont dotés d’un pilotage optimisé qui permet d’assurer l’équité dans la répartition de l’électricité collective produite.
En partenariat avec EDF ENR, le Logis cévenol, propriétaire du bâtiment, avait proposé ce projet aux locataires. 90% d’entre eux ont répondu favorablement. Un accord obtenu malgré une augmentation des charges de 3 € par mois et par logement pour la maintenance de l’installation et d’un renchérissement du loyer de 3 autres € pour son financement. Au final les résidents sont toutefois gagnants puisque l’installation permet de réduire leur facture d’électricité d’environ 100€ par an. Il y a quelques années, l’isolation extérieure des murs avait déjà permis de diviser la consommation d’énergie par deux.

Publicité
Installation de petite éolienne
Installation de petite éolienne

Demandez 3 devis comparatifs aux installateurs de votre région. Gratuit, sans pub et sans engagement.

Le projet a bénéficié d’une aide de la région Occitanie et de l’Ademe s’élevant à 40% du budget total de 200.000 €. Bien que l’installation n’utilise pas le réseau public puisque l’électricité produite est autoconsommée à 100%, elle est toutefois soumise au Turpe (Tarif d’utilisation des réseaux publics d’électricité). Selon Philippe Curtil, directeur général du Logis Cévenol, c’est une absurdité !

Pour EDF, le projet de Rochebelle entre dans le cadre du Plan Solaire, mis en place en 2017. L’énergéticien souhaite l’utiliser comme vitrine pour séduire d’autres collectivités, et d’autres bailleurs sociaux. Dans cette optique EDF propose aux locataires bénéficiant d’un système d’autoconsommation des ateliers pour les sensibiliser aux économies d’énergie.