Décerné par le magazine Windpower Monthly, le prix « Turbine de l’année 2020 » dans la catégorie « Grande éolienne onshore » a été récemment attribué à la turbine E-160 EP5 du fabricant allemand Enercon

Selon le jury, ce modèle s’est particulièrement distingué par son développement rapide malgré les difficultés dues à la crise sanitaire mais surtout par les « avancées technologiques majeures » dont il est le fruit. Les jurés ont notamment relevé la conception modulaire de la machine et le nouveau générateur à aimant permanent.
Le premier prototype de l’E-160 EP5 a été mis en service en juillet 2020. Dotée d’un diamètre de rotor de 160 mètres, cette turbine affiche une puissance nominale de
4,6 mégawatts (MW). Mais une machine de 5,5 MW est déjà annoncée pour le premier trimestre de cette année.
La hauteur du mât peut varier entre 120 et 166 mètres, ce qui signifie qu’en bout de pale, la turbine peut culminer à 245 mètres !
Le graphique ci-dessous illustre l’évolution des modèles d’Enercon depuis la création de l’entreprise en 1984.

Le modèle E-160 EP5 est spécialement conçu pour les sites caractérisés par une faible vitesse de vent. Le rotor démarre déjà à partir d’un vent de seulement 2,5 m/s et décroche à 22 m/s. Les pales en polyester renforcé de fibres de verre balaient une surface d’un peu plus de 20 000 m2.

Publicité


Les turbines Enercon se distinguent de la plupart des autres marques par leur technologie d’entraînement sans boîte de vitesse. Leur salle des machines et par conséquent la nacelle sont dès lors particulièrement compactes.

L’entreprise est basée à Aurich en Basse-Saxe. Elle emploie 33 000 salariés dans le monde. Avec une part du marché onshore en Europe de 17%, elle revendique la troisième place sur le podium des fabricants européens de turbines, derrière Vestas et Siemens-Gamesa. Selon son site, plus de 30.000 éoliennes Enercon seraient en service dans le monde pour une puissance cumulée de 46.740 MW.