La tempête Ciara a permis aux éoliennes offshore situées au large du littoral belge de tourner à pleine puissance dans la nuit de samedi à dimanche dernier. Elles ont vu leur production passer samedi à 13h00 de 388 MW à 1470 MW dimanche vers 2h30.

Avec une puissance totale actuellement installée de 1556 MW, un tel pic de production représente un taux de charge supérieur à 93%.
Toutefois, dimanche matin, les rafales de vent dépassant parfois les 120 ou 140 km/h en mer, les éoliennes se sont mises automatiquement à l’arrêt entre 9h00 du matin et 19h30 dimanche soir.

Cet arrêt a représenté  une perte de capacité de 1400 MW mais n’a pas eu d’impact sur l’approvisionnement du pays. Elia, le gestionnaire du réseau belge de transport d’électricité (équivalent de RTE en France) avait anticipé les conséquences de la tempête et a fait appel à d’autres sources d’approvisionnement pour combler le manque de production du parc éolien offshore.
Depuis dimanche soir, les éoliennes de la Mer du Nord ont recommencé à tourner à plein régime et devraient maintenir un taux de charge supérieur à 90% sans discontinuer jusque mercredi midi.

Publicité
Installation de pompe à chaleur
Installation de pompe à chaleur

Demandez 3 devis comparatifs aux installateurs de votre région. Gratuit, sans pub et sans engagement.

En 2019, les 6 parcs éoliens belges de la Mer du Nord ont injecté 4.700 GWh sur le réseau, ce qui correspond à la consommation d’environ 1,34 million de familles. Ces chiffres placent la Belgique dans le peloton de tête des pays les plus actifs au monde dans l’éolien offshore. En 2020, la mise en service de deux nouveaux parcs offshore est prévue.