Enercoop Auvergne-Rhône-Alpes se lance dans le développement de petits et grands projets photovoltaïques. La coopérative lance un appel aux citoyens et aux communes en leur demandant de signaler les terrains, toitures et parkings qui pourraient potentiellement recevoir une installation solaire.

L’objectif d’Enercoop est d’utiliser des sites pollués (ancienne décharge, carrière, etc.) ou des friches avec un passé industriel pour produire de l’électricité renouvelable sans empiéter sur les terres cultivables ou constructibles. « Actuellement, 92% de notre approvisionnement est issu de l’énergie hydraulique, et nous désirons nous diversifier et permettre la création de nouvelles centrales de production. C’est pourquoi nous souhaitons mettre du soleil dans ce mix énergétique » précise la coopérative sur une page de son site dédiée à cette initiative. Les particuliers et les municipalités y ont la possibilité de remplir un formulaire en ligne qui renseigne notamment la taille et le type de surface potentielle.

Le modèle économique d’Enercoop privilégie aujourd’hui l’installation en France de petits parcs d’une puissance de 250 kWc, pour une production d’environ 300.000 kWh/an environ, soit la consommation de 250 personnes (hors chauffage) ou de 110 foyers.

Publicité


Peu d’impact sur l’environnement

La société explique aussi pourquoi elle a choisi de développer des installations solaires. « La technologie photovoltaïque est facile à déployer, les données d’ensoleillement sont bien maîtrisées et son implantation a peu d’impact sur l’environnement en matière d’aménagement : peu de génie civil donc réversible, pas de perturbation de la faune » indique-t-elle.
Elle précise aussi que la filière de recyclage du silicium se structure et qu’en fin de vie la collecte des panneaux est organisée par l’organisme PV CYCLE. Les fabricants garantissent qu’au bout de 25 ans les panneaux fournissent encore 80% de leur puissance initiale. « Mais c’est bien une limite basse car leur durée de vie est bien au-delà de 40 ans ». De plus, « le terrain occupé par une centrale photovoltaïque n’est pas incompatible avec une activité de pâturage ».

Pour rappel, Enercoop se définit comme un fournisseur d’électricité « vraiment verte, locale et citoyenne ». La coopérative certifie que l’électricité fournie est « 100% renouvelable et 0% d’origine nucléaire grâce à un approvisionnement en direct auprès de plus de 300 producteurs partout en France ».