Dans un contexte de crise énergétique, les équipements de chauffage non fossile ont recueilli la faveur des ménages en 2021. Pour le Syndicat Français des Chaudiéristes Biomasse (SFCB), le bilan est particulièrement positif puisqu’il enregistre une augmentation de 103 % des ventes par rapport à l’année précédente. Quant au marché des pompes à chaleur air/eau, il a connu une hausse record de +52,5 % en 2021, annonce Uniclima, le syndicat des professionnels du secteur. Même le solaire thermique ressuscite puisque la croissance annuelle des ventes pour les chauffe-eau solaires est de +42%.

Selon Uniclima, l’engouement des français pour les appareils de chauffage qui n’utilisent pas d’énergies fossiles serait dû aux effets combinés des dispositifs d’aide à la rénovation énergétique (Coup de pouce chauffage et MaPrimeRénov’), d’une prise de conscience en faveur de la transition énergétique mais aussi d’une reprise du marché de la construction.

Lire aussi : Les aides de l’Etat français pour s’équiper d’un chauffage écologique

Boom du chauffage au bois

Pour ce qui concerne le chauffage biomasse, ce sont principalement les appareils à granulés qui ont été le moteur de la croissance puisque les ventes sont passées de 14 000 unités en 2020 à 31 000 en 2021, soit une hausse de 119%.

Les modèles à faible puissance (moins de 36 kW), utilisés principalement par les ménages, sont les plus plébiscités. Mais le SFCB épingle aussi « une percée du granulé dans le collectif, le tertiaire et l’industriel », avec +65 à 79 % de ventes pour les puissances supérieures, alors même que les aides sont moins généreuses dans ce secteur.

Selon le syndicat, toutes les énergies bois ont bénéficié d’un contexte conjoncturel et réglementaire favorable, boosté par l’augmentation des prix des autres énergies et par les aides à la rénovation énergétique. « Les 34 000 chaudières bois installées en 2021 économiseront 4 millions de tonnes de CO2 sur les 20 prochaines années », précise le communiqué.

Lire aussi : Tout savoir sur le granulé de bois, le combustible en vogue

Le marché des pompes à chaleur a le sourire

Mais en chiffres absolus, ce sont les pompes à chaleur (PAC) air/eau qui dominent les ventes des appareils de chauffage alimentés par des énergies renouvelables (ENR). Avec 267 221 unités vendues en 2021 (+52,5%), ce marché bat un nouveau record après une stagnation observée en 2020. Selon Uniclima, la croissance des ventes est tout autant tirée par le segment du résidentiel neuf que par celui de la rénovation.


Du côté des PACs géothermiques, en nette perte de vitesse depuis plusieurs années, une légère embellie est observée, avec 2719 exemplaires écoulés l’année dernière (+10%). « Néanmoins, le niveau reste faible si l’on compare aux 19 000 PACs géothermiques vendues en 2008 », regrette Uniclima.

Les ventes de pompes à chaleur air/air, quant à elles font quasiment du surplace (+3 %) après une progression de 12 % entre 2019 et 2020. Il s’agit de la plus faible croissance enregistrée depuis 2014.

Lire aussi : Europe : 50 millions de pompes à chaleur en 2030 … Vont-elles vampiriser le réseau ?

 

Enfin, en ce qui concerne les chauffe-eaux thermodynamiques, les chiffres de vente reprennent des couleurs après la régression enregistrée en 2020. Les 150 615 nouvelles installations de 2021 représentent une croissance de 36% par rapport à 2020 et de 29 % par rapport à 2019.

Lire aussi : Se chauffer sans électricité, gaz fossile, fioul ou bois ? C’est possible !

Lire aussi : Le miscanthus : un combustible écologique et renouvelable aux nombreux atouts