Le parc éolien en mer Hornsea 2, situé en mer du Nord, à 89 km des côtes du Yorkshire au Royaume-Uni entre en service. Après avoir commencé à produire de l’électricité fin 2021, il n’a déployé la totalité de sa capacité qu’à l’été 2022, pour en faire la plus grande ferme éolienne offshore au monde à ce jour.

Nous l’évoquions il y a quelques mois : le parc éolien en mer Hornsea 2 devait fonctionner à plein régime cette année. Voilà qui est fait cet été. Après le parc Hornsea 1 d’une puissance de 1 218 MW situé à proximité, le nouveau site Hornsea 2 déploie 1 386 MW supplémentaires, soit un total de 2 604 MW sur l’ensemble des 2 parcs.

Cette nouvelle méga-ferme éolienne offshore est en mesure de couvrir la consommation d’électricité nécessaire de 1,3 million de foyers britanniques. Le producteur d’électricité danois Orsted est à l’origine de ce projet, qui s’étend sur une surface de 462 km². Il est composé de 165 turbines Simens Gamesa de 8,4 MW.

À lire aussi L’installation du plus important parc éolien flottant du monde est terminée

Plan des parcs éoliens offshore d’Hornsea / Infographie : Orsted

De nouvelles extensions pour dépasser les 5 GW

Les parcs Hornsea 1 et 2 seront complétés dans les prochaines années par deux nouvelles installations : Hornsea 3, qui ajoutera 2 400 MW de puissance via 231 éoliennes. Situé à 160 km au large des côtes, il devrait être mis en service en 2027. Un quatrième parc est même en cours d’étude, ses caractéristiques finales seront actées en 2023.

Avec 5 à 6 GW installés à terme, les 4 parcs d’Hornsea contribueront massivement à l’objectif fixé par le Royaume-Uni d’atteindre 40 GW de puissance éolienne offshore installée d’ici 2030

À lire aussi Le Royaume-Uni pourrait être « l’Arabie Saoudite de l’éolien » selon Boris Johnson À lire aussi Où en est l’éolien en mer en France ?