La ferme éolienne offshore Hornsea 2, implantée dans la mer du Nord à 89 km au large des côtes du Royaume Uni, a commencé à injecter ses premiers électrons dans le réseau. Lorsqu’elle sera pleinement opérationnelle, dans quelques mois, elle chipera à sa sœur jumelle Hornsea 1 le titre de plus puissante au monde.

Développé et opéré par l’énergéticien danois Ørsted, Hornsea 2 compte 165 turbines Siemens Gamesa d’une puissance de 8 MW, ce qui lui permet d’afficher une capacité nominale de 1,3 GW au total. C’est 0,1 GW de plus que sa voisine, Hornsea 1, qui avec 174 machines en compte davantage, mais elles sont de conception plus anciennes et donc moins puissantes. Lorsqu’il sera pleinement opérationnel  dans le courant de l’année prochaine, Hornsea 2 devrait être en mesure de produire de l’électricité pour près de 1,3 million de foyers britanniques.

Et ce n’est pas tout : deux autres parcs voisins qui seront implantés dans la même zone sont déjà à l’étude : Hornsea 3, qui alignera 231 turbines pour une puissance record de 2,4 GW, attend l’autorisation des autorités britanniques, tandis qu’Hornsea 4 est encore au stade du développement.

Bien que relativement fort éloigné des côtes par rapport aux parcs offshores belge et aux futures éoliennes marines françaises, la zone de Hornsea bénéficie de la faible profondeur de la mer du Nord à cet endroit puisque les machines sont « plantées » sur le fond à une profondeur moyenne de seulement 30 à 40 mètres.

L’électricité produite par le parc transitera par la plus grande sous-station offshore à courant alternatif du monde. Celle-ci est reliée par plus de 800 km de câbles à la station onshore de Killingholme, où le courant est injecté dans le réseau britannique à haute tension.

Pas pour longtemps …

Notons qu’Hornsea 2 ne détiendra pas très longtemps le titre de plus puissante ferme éolienne au monde. A terme, elle ne sera pas seulement détrônée par sa voisine, Hornsea 3, mais surtout par le projet Doggerbank développé également en mer du Nord par Equinor et SSE Renewables.  280 éoliennes géantes Haliade X-13 MW (le plus puissant modèle de turbine actuellement disponible commercialement) y sont prévues sur trois zones totalisant près de 1700 km². Lorsqu’il sera pleinement opérationnel, ce parc éolien affichera une puissance nominale record de 3,6 GW, soit l’équivalent de 3 réacteurs nucléaires !

_________________________