Résidant désormais au Texas où il a récemment emménagé, Elon Musk, le boss de Tesla envisage maintenant de devenir fournisseur d’électricité dans cet Etat du sud où le marché est fortement dérégulé. Un premier pas avant de concurrencer les géants de l’énergie sur d’autres marchés, comme l’Europe ou même la France ? En définitive, le constructeur dispose de plusieurs atouts dans sa manche. Alors, seriez-vous prêts à acheter votre électricité à Tesla ?

Selon le magazine TexasMonthly, la société Tesla Energy Ventures, une filiale créée par l’entreprise d’Elon Musk, aurait déposé auprès de la Commission des Services Publics du Texas une demande d’agrément pour vendre de l’électricité aux particuliers.

Bastion des Républicains depuis les années 1980, cet Etat du Sud a fortement dérégulé son marché de l’électricité. Plus de 120 acteurs y sont enregistrés comme fournisseurs, et son réseau géré par ERCOT est en piteux état. Une situation qui provoque de fréquentes pannes de courant dont la plus médiatisée s’est produite l’hiver dernier, quand des records de froid (moins 18°C) ont provoqué des blackouts à répétition.

ERCOT, qui n’est pas raccordé au réseau national, a dû procéder à des coupures d’alimentation pendant plusieurs jours. Un comble pour cet Etat qui est le premier producteur de pétrole brut et de gaz naturel du pays mais qui vit quasi en vase clos pour ses approvisionnements en électricité. Peu d’interconnexions ont en effet été établies entre le Texas et les Etats voisins, ce qui limite les importations. Pendant cet épisode hivernal, plus de 100 personnes ont péri et les dégâts se sont chiffrés en milliards.

Entrée sur le marché de l’électricité

Elon Musk parie probablement sur l’agacement voire l’exaspération que ces événements ont provoquée chez de nombreux Texans pour faire son entrée sur le marché de la vente d’énergie en proposant des solutions originales. Et ce diable d’homme a plus d’un atout dans sa manche.

Tesla compte d’abord sur la forte adhésion à la marque de tous ceux qui ont déjà goûté à un ou plusieurs de ses produits, que ce soit une voiture électrique, un toit solaire ou une batterie domestique (Powerwall).

Centrale électrique virtuelle

Il est d’ailleurs intéressant de noter qu’Elon Musk a récemment fait état d’une importante demande de Powerwall au Texas après les coupures de courant répétées de l’hiver dernier. Avec toutes ces batteries domestiques, Tesla pourrait créer une « centrale virtuelle », comme il l’a fait cet été en Californie.
On parle de centrale électrique virtuelle lorsqu’un opérateur est capable d’activer, par le biais d’un système informatisé, de nombreuses petites sources d’électricité décentralisées et de les commander pour qu’elles injectent de façon coordonnée de l’électricité dans le réseau en cas de risque de déséquilibre entre la production et la demande. Une telle « centrale virtuelle » joue donc le même rôle que les centrales de pointe classiques, lesquelles fonctionnent en général avec des énergies fossiles comme le gaz.

Autre atout de Tesla : les propriétaires de toitures photovoltaïques. La compagnie pourrait proposer de les rétribuer pour qu’elle puisse utiliser leurs surplus d’énergie et la vendre sur le réseau à ses futurs clients. Selon les statistiques fédérales les installations solaires des ménages texans ont produit près d’un gigawatt d’électricité en juin de cette année.

Deux nouvelles batteries géantes au Texas

Et pour couronner le tout, Tesla peut compter sur ses compétences et son expérience en matière de  batteries géantes, avec ses Megapack. Nous savons, grâce à une indiscrétion découverte par l’agence Bloomberg que les troupes d’Elon Musk sont occupées à construire au Texas une batterie de 100 MW à Angleton, près de Houston, capable d’alimenter en électricité 20.000 ménages par une chaude journée d’été.
Maintenant, la demande d’agrément déposée à la Commission des Services publics du Texas révèle que Tesla développe un autre projet de batterie, encore plus géant, d’une puissance de 250 MW, à côté de la gigafactory en construction à Austin.

Il est dès lors clair qu’avec cette panoplie d’atouts, Tesla pourrait bien devenir un acteur important du marché de la vente d’électricité au Texas.

Connaissant Elon Musk, il ne limitera certainement pas ses ambitions à ce seul Etat. Qui sait, peut-être pourrez-vous dans quelque temps lui acheter aussi votre électricité. Seriez-vous prêts à lui faire confiance ?