Où sont situées les éoliennes en France ? Plusieurs cartes en ligne et en accès libre permettent de consulter l’emplacement exact de chaque turbine dans l’hexagone et de tout savoir sur leurs caractéristiques. Un moyen d’observer le développement en temps réel de l’éolien et sa répartition géographique, loin des discours et polémiques.

Pas moins de 11 625 éoliennes terrestres occupent le sol français actuellement. Un chiffre en constante évolution : l’éolien a représenté 7,9 % de la production d’électricité nationale en 2020 contre 6,1 % en 2019 et… seulement 2,2 % il y a dix ans.

La répartition des turbines est inégale, la moitié est en effet concentrée sur deux régions : Hauts-de-France et Grand-Est. Certaines sont très faiblement équipées comme les régions Aquitaine, Provence-Alpes-Côte d’Azur et Auvergne-Rhône Alpes.

Des « trous » que l’on peut facilement observer sur les nombreuses cartes de localisation des éoliennes en libre accès sur internet. Toutes s’appuient sur des données publiques et officielles comme celles du « référentiel éolien terrestre national » et de Réseau de transport d’électricité (RTE). Nous avons sélectionné les plus pertinentes.

La liste des cartes de localisation des éoliennes

La carte d’uMap – Openstreetmap, représente chaque parc éolien par une puce rouge. Le nombre d’éoliennes, leur puissance cumulée et le nom de la commune d’implantation est affiché en sélectionnant le point.

 

La carte de Fabrice Wojcicki. Élaborée par un développeur indépendant spécialisé dans la visualisation de données, cette carte présente l’avantage d’être extrêmement précise. L’emplacement exact de chaque éolienne est en effet représenté par un pictogramme sur la carte. En cliquant sur ce dernier, il est possible de connaître l’état de la turbine (en service, en travaux, raccordée…) et le nom du parc éolien dont elle fait partie. Les caractéristiques techniques comme la puissance installée ne sont malheureusement pas retranscrites.

 

La carte de MapTheNews. Créée par Esri France, une société qui commercialise des solutions de cartographie numérique, elle affiche l’emplacement des parcs éoliens terrestres mais également en mer, qu’ils soient en service, en projet ou en construction. Une bulle d’information indique le nombre d’éolienne de chaque parc, leur puissance cumulée, leur état et l’année prévue de mise en service. Une synthèse des installations par département est également communiquée.

 

La carte de The Wind Power. Particulièrement détaillée, cette carte ne se limite pas à la France. Elle affiche également l’emplacement des parcs éoliens terrestres et marins dans de nombreux pays du monde. Les sites en projet et en travaux sont également répertoriés et leurs caractéristiques sont décrites dans une fiche individuelle. Cette dernière est incroyablement précise : elle retranscrit le nom du parc et de son opérateur, le nombre de turbines, leur fabricant, leur puissance individuelle et cumulée et même les prévisions de production. D’autres informations sont accessibles moyennant un abonnement payant (mais gratuit pour 30 jours d’essai). La carte publiée par The Wind Power est certainement la plus complète de toutes. Le site propose également une vaste base de données et de statistiques sur l’éolien.

 

La carte de France Énergie Éolienne. Nettement plus simplifiée que les autres, celle de l’association des professionnels de l’éolien se contente de synthétiser les principales données par région : nombre de parcs, puissance installée, nouvelle puissance raccordée et nombre d’emplois. Une seconde carte rappelle l’emplacement des projets de parcs éoliens en mer et leurs caractéristiques techniques.