Eco-Tech Ceram, une jeune entreprise toulousaine a pour ambition de récupérer la chaleur perdue produite par l’industrie pour la stocker et la valoriser.

Sur son site internet, l’entreprise annonce tout de suite la couleur : sa mission est de « proposer des solutions durables, rentables et entièrement financées pour transformer vos pertes de chaleur en profits ».

Capter la chaleur perdue dans un contenant en céramique

La start-up entend ainsi valoriser la chaleur fatale[1] comprise entre 200 et 1000 °C et produite par des processus industriels.

Elle a donc modélisé un conteneur thermique isolé appelé EcoStock, fabriqué à partir de briques de céramique dans lequel l’air ou les fumées chaudes sont insufflés.

L’intérêt de ce composant réside dans le fait qu’il capte la chaleur pour la stocker et la restituer ensuite. L’installation est simple et l’unité peut être déplacée facilement. Selon Eco-Tech Ceram, le temps de retour énergétique de son innovation est de trois mois.

Ce procédé permet de conserver la chaleur et de restituer une énergie décarbonée au fur et à mesure des besoins.

Lire aussi : Innovation : cette startup livre de l’énergie verte avec des batteries thermiques mobiles

Un prototype installé sur un site d’ArcelorMittal

Un prototype de cette unité de stockage a ainsi été installé sur le site d’ArcelorMittal à Dunkerque, à titre d’expérimentation. L’objectif est de sécher les boues d’agglomération métallurgique produites par l’usine, directement sur place et d’économiser les frais de transport de ces résidus.

L’unité sera ensuite déplacée sur d’autres sites industriels des Hauts-de-France, afin de prouver l’utilité du dispositif.

Lire aussi : Strasbourg : une aciérie allemande fournira de la chaleur au réseau de chauffage urbain

Des solutions clefs en main sans investissement

Lauréate des trois phases du Concours Mondial de l’Innovation en 2014, 2017 et 2020 pour son unité de stockage et valorisation innovante, l’entreprise créée en 2014 a également été primée par le concours Innovation de l’ADEME, le concours européen SME Instrument H2020 et du Trophée de l’Innovation ArcelorMittal en 2016.

Eco-Tech Ceram réunit aujourd’hui 25 collaborateurs avec pour ambition de proposer à ses clients des solutions clefs en main, sans investissement, permettant de réaliser des économies dès la première année.

Appuyée par des investisseurs privés et publics, la start-up souhaite se développer pour passer d’une PME à une ETI[2] leader sur son marché.

À noter que l’ADEME communique également sur l’importance de valoriser la chaleur perdue par l’industrie l’industrie et propose des fascicules explicatifs à l’intention des professionnels pour les guider sur cette voie.

Lire aussi : Stockage de l’énergie : la France est-elle sur le bon chemin ?

Lire aussi : La poudre de fer sera-t-elle l’énergie du futur? Jeff Bezos et Bill Gates en sont persuadés

________________________________________________

[1] La chaleur fatale est l’énergie thermique indirectement produite par un processus, et qui n’est ni récupérée, ni valorisée.

[2] ETI : entreprise de taille intermédiaire