Mais pourquoi inventer un toit photovoltaïque qui peut se déployer ou se replier sur la simple pression d’un bouton ? « De nombreuses zones ou installations industrielles peuvent être exploitées pour la production d’énergie solaire, mais il est hors de question de les couvrir en permanence car elles doivent rester accessibles, par exemple pour des manutentions avec une grue » répond la société suisse dhp technology qui a inventé et installe des toitures solaires rétractables.

En Suisse, le potentiel de l’énergie solaire est bien plus important que celui des parcs éoliens. Et pourtant elle ne représente aujourd’hui qu’environ 3% du mix électrique produit dans le pays.

« Construire des centrales photovoltaïques sur des sites vierges est compliqué en Suisse, parce que notre pays est déjà en difficulté avec l’amenuisement des espaces libres. Il faut explorer de nouvelles idées », explique Andreas Hügli, fondateur et associé gérant de la startup dhp technology établie à Zizers, dans les Grisons. « De nombreuses zones industrielles peuvent être exploitées pour la production d’énergie solaire sans que cela dérange quiconque » poursuit-il ; « au contraire, la projection d’ombres est parfois bienvenue en été ».

Publicité
Installation de chauffage solaire
Installation de chauffage solaire

Demandez 3 devis comparatifs aux installateurs de votre région. Gratuit, sans pub et sans engagement.

Il pense notamment aux stations d’épuration des eaux usées. Il y en a plus de 800 en Suisse et elles consomment de grandes quantités d’électricité. Les alimenter par des centrales photovoltaïques soulagerait le réseau électrique, mais il est hors de question de couvrir les bassins de décantation par des panneaux fixes, car ils doivent rester accessibles pour les interventions utilisant des grues.
« C’est ici qu’intervient notre invention brevetée : un toit solaire léger et rétractable que nous avons baptisé HORIZON », précise Gian Andri Diem, également fondateur et associé gérant de dhp.

Sur simple pression d’un bouton, les panneaux solaires se déploient ou se replient

Des panneaux légers rétractables

Sur simple pression d’un bouton, les panneaux solaires, composés de cellules mono et polycristallines, se déploient ou se replient. Ainsi ils n’empêchent pas les opérations de maintenance et les manutentions comme par exemple les remplacements de certains éléments. Les panneaux peuvent également se mettre à l’abri automatiquement, par exemple en cas de tempête, de grêle ou de fortes chutes de neige.
Puisqu’il n’est pas nécessaire que les modules photovoltaïques résistent à toutes les conditions météorologiques, ils ne contiennent pas de verre, pour alléger la structure.
Déployés au-dessus d’un bassin de décantation, ils offrent en outre l’intérêt de réduire la prolifération d’algues et donc de diminuer les coûts d’entretien.

Les panneaux peuvent se mettre à l’abri en cas de tempête, de grêle ou de fortes chutes de neige.

Une première installation pilote a été mise en service en 2018 au-dessus du bassin de décantation de la station d’épuration de Coire. Lorsqu’il est entièrement déployé, ce toit couvre la superficie d’un petit terrain de football (5.500 m2). D’une puissance de 643 kWc, il produit environ 550.000 kWh d’électricité verte par an, ce qui correspond à la consommation d’environ 120 ménages, et couvre 20% des besoins de la station.

Installation sur le parking d’un téléphérique

L’installation a, semble-t-il, répondu aux attentes de son exploitant puisqu’elle a reçu en janvier 2019 le «Watt d’Or» attribué par l’Office fédéral de l’énergie et, quelques mois plus tard, le « Prix Solaire Suisse ». Les commandes ont suivi : un toit solaire HORIZON a depuis lors été installé dans la station d’épuration de Flums et d’autres sont prévus à Bassersdorf, Münsterlingen et Romanshorn.

Dhp technology ne destine pas son invention qu’aux seuls sites industriels. Un HORIZON a tout récemment été installé sur le parking de 152 places du téléphérique Jakobsbad-Kronberg, dans le canton d’Appenzell. D’une surface de 4.000 m2, sa puissance est de 420 kWc. L’électricité produite sera autoconsommée par la station mais elle permettra également d’alimenter les bornes de recharge pour véhicules électriques mises à disposition dans le parking. Coût de cette réalisation : environ 2.400 euros par kilowatt installé, soit un peu plus d’un million d’euros.

Le toit rétractable HORIZON installé sur le parking du téléphérique Jakobsbad-Kronberg