Un nouveau rapport de l’Agence Internationale des Energies Renouvelables (IRENA) révèle qu’en seulement dix ans, le coût de l’électricité a baissé de 85 % pour le photovoltaïque industriel, 68 % pour le solaire thermodynamique (CSP), 56 % pour l’éolien terrestre et 48 % pour l’éolien offshore. 

« Avec des prix d’enchères record de 1,1 à 0,03 USD/kWh (0,92 à 0,025€/kWh NDLR) aujourd’hui, le prix du solaire photovoltaïque et de l’éolien terrestre est continuellement plus bas que celui des nouvelles options au charbon les moins chères, sans aucun soutien financier » soulignent les experts de l’IRENA. Par rapport aux coûts du nouveau nucléaire il n’y a pas photo : les prix actuels du solaire et de l’éolien sont d’un « ordre de grandeur » plus bas comme disent les scientifiques.

 

Et la dynamique n’est pas achevée. Entre 2019 et 2020 le coût des technologies renouvelables a continué de baisser de façon appréciable. La baisse est de 16% pour le thermosolaire, 13% pour l’éolien terrestre, 9% pour l’éolien offshore et 7% pour le photovoltaïque

Pour 2022 les prospectivistes envisagent une poursuite de la baisse des coûts. « Cette tendance confirme que les énergies renouvelables à faible coût ne constituent pas seulement l’épine dorsale du système, mais qu’elles permettront aussi l’électrification d’utilisations finales comme les transports, les bâtiments et l’industrie » estime l’IRENA.

Voir l’infographie
Lire le rapport complet de l’IRENA