En 2020, et pour la 3e année consécutive, les sources renouvelables ont fourni en Europe plus d’électricité que les énergies fossiles. Le nucléaire, par contre, perd constamment des parts de marché.

Etabli par les experts d’Enappsys Energy Insights le graphique montrant l’évolution des productions d’électricité en Europe, par source d’énergie, dévoile une tendance nette. Depuis 3 ans les énergies renouvelables ont fourni, sur l’année, plus d’électricité que les énergies fossiles et depuis le 1er trimestre 2019, elles ont même été en tête tout au long de l’année.
En 2020, les renouvelables ont couvert 41 % de la consommation d’électricité des européens, pour 34% à l’actif des énergies fossiles et 25% à celui du nucléaire.

 

Au 1er trimestre 2020, les énergies renouvelables ont même égalé le record de fourniture de 300 TWh atteint par les énergies fossiles au 4e trimestre 2016.
Alors que jusqu’en 2018, les centrales au charbon et au gaz produisaient en hiver la part d’électricité la plus importante (à l’exception de l’hiver particulièrement chaud de 2015-2016), nous observons que depuis 2 ans, ce n’est plus le cas.

Quant au nucléaire, les courbes traduisent une perte graduelle de sa part de marché depuis 2016. Durant le printemps et l’été 2020 la production des réacteurs a même été historiquement basse, avec seulement 150 TWh fournis aux 2e et 3e trimestre pour plus de 250 TWh produits par les renouvelables. Comme ont le sait, les centrales nucléaires sont particulièrement vulnérables pendant les canicules, la baisse du niveau des cours d’eau provoquant parfois leur arrêt.