La startup française Lancey Energy Storage a développé un radiateur intelligent doté de capteurs. Ceux-ci détectent par exemple si des personnes sont présentes dans la pièce ou si une fenêtre est ouverte. Sa capacité d’apprentissage lui permet de s’adapter automatiquement aux habitudes des occupants, à la météo ainsi qu’aux caractéristiques thermiques du bâtiment. Cerise sur le gâteau, ce radiateur est également équipé d’une batterie de stockage qui se charge pendant les heures creuses ou par l’installation photovoltaïque et restitue l’énergie pour alimenter le radiateur pendant les heures de pointe.

« A l’origine de la création de Lancey, il y a un défi : celui de démocratiser le stockage décentralisé », explique Raphaël Meyer, le CEO de l’entreprise et docteur en ingénierie thermique. « Notre objectif initial, qui est d’ailleurs toujours le même aujourd’hui, était de permettre les retours sur investissement les plus rapides pour les équipements nécessaires à la transition énergétique comme les panneaux solaires, les stockages d’électricité et les systèmes de chauffage performant ». Mais à cause du prix de l’investissement, des coûts d’installation et des pertes d’énergie dans une batterie pendant la charge et la décharge, « la rentabilité des solutions de stockage domestique est souvent difficile à trouver » poursuit le jeune patron.

En embarquant une batterie et un micro-onduleur dans un radiateur électrique, Lancey propose une solution à ces difficultés : l’investissement est réduit grâce à la mutualisation de l’électronique et de la connectivité de la batterie et du radiateur, le coût d’installation de la batterie est dilué dans celui du radiateur et enfin les pertes de chaleur de la batterie sont valorisées par le radiateur.

Publicité
Installation de petite éolienne
Installation de petite éolienne

Demandez 3 devis comparatifs aux installateurs de votre région. Gratuit, sans pub et sans engagement.


>>> Lire aussi : Mon radiateur est un ordinateur !


Rien de commun avec les « grille-pains » énergivores

« Nous sommes le premier radiateur du marché à être Linky compatible » nous confie fièrement Raphaël Meyer. Une sorte de clé USB installée dans ce compteur intelligent lui permet de communiquer avec le radiateur et de lui envoyer en temps réel les informations sur le prix de l’électricité. Du coup, la batterie peut se charger automatiquement au moment où celui-ci est le plus bas. Cela permet de bénéficier de façon optimale de la différence de prix entre l’électricité fournie pendant les heures creuses ou les heures pleines.

En outre ce radiateur « intelligent » est connecté à des capteurs via le réseau cellulaire ou le Wi-Fi. Les informations qu’ils récoltent dans toutes les pièces sont analysées par un EMS (Energy Management System) pour optimiser la consommation d’énergie et réduire les factures de l’utilisateur. Une application en ligne permet au ménage de contrôler ses radiateurs à distance et la température de chaque pièce. Elle rend également compte de la consommation en temps réel, en kWh et en euros, et elle fournit des synthèses par période.
Sur la face avant du radiateur ou sur l’appli, des voyants lumineux conseillent les habitants : s’ils sont verts, la température demandée correspond à celle que préconise l’Ademe mais de jaune à rouge, vous risquez de surconsommer.
Comme on le comprend, le radiateur Lancey n’a plus grand-chose de commun avec les vieux « grille-pains » énergivores qui chauffent encore de nombreuses habitations en France.

Et pour l’installer, rien de plus facile : il suffit de le brancher sur la prise de l’ancien radiateur.


>>> Lire aussi : Passoires thermiques : la France crée un nouvel outil et dégage 200 millions pour leur rénovation


Autoconsommation totale

La batterie intégrée au radiateur est composée de cellules lithium-ion fabriquées par Samsung SDI. Associée à un micro-onduleur de 500 W, elle a une capacité de stockage de 800 Wh qui peut évidemment être multipliée en installant plusieurs radiateurs.

« Pour les ménages qui disposent de panneaux photovoltaïques, nous proposons une solution d’autoconsommation totale avec un temps et une simplicité d’installation qui défie toute concurrence » précise Raphaël Meyer. « En déterminant le nombre de radiateurs en fonction de la puissance de l’installation solaire, notre solution offre le retour sur investissement le plus rapide : 5 ans dans le meilleur des cas, pour la totalité de l’installation, panneaux photovoltaïques, radiateurs et pose » prétend le CEO de Lancey.


>>> Lire aussi : Autoconsommer ou vendre son électricité ?


Une seconde vie pour les batteries de vélo électrique

Dans un souci de privilégier l’économie circulaire et de préserver au mieux les ressources de la planète, Lancey a opté pour l’utilisation de batteries usagées. La start-up grenobloise a noué un partenariat avec Véligo, le consortium formé par La Poste, Transdev, Velogik et Cyclez qui a été choisi par Île-de-France Mobilité pour mettre en place et exploiter un nouveau service de location longue durée de 10.000 vélos électriques.

Après 3 ans d’utilisation, les batteries de ces bicyclettes ont perdu 20% de capacité de charge, ce qui réduit d’autant leur autonomie. Elles sont donc remplacées … et trouveront une seconde vie dans les radiateurs intelligents des chaumières.
« L’innovation et l’intérêt de cette solution vient du fait que nous utilisons la batterie de vélo telle quelle, sans aucun remanufacturing, ce qui est quasiment impossible dans d’autres réutilisations comme les batteries de véhicules électriques » précise Raphaël Meyer. « Un partenariat 100% durable » ajoute Adeline Goge Lefaivre, directrice du développement de Véligo location.


>>> Lire aussi : 500 batteries de BMW i3 pour stocker l’énergie éolienne


35% d’économies

Qu’en est-il de la commercialisation du radiateur Lancey ? « Nous avons démarré notre aventure en équipant des logements sociaux avec notre solution de chauffage électrique. A l’époque, sans installation photovoltaïque couplée, ces logements ont fait en moyenne 35 % d’économies sur leur facture chauffage », répond la startup. « C’est une fierté pour nous que les premiers bénéficiaires de ce radiateur aient été des ménages précaires ».

En novembre 2017, soit une année après sa création, Lancey a été récompensé par un prix de l’Innovation durant le Consumer Eletronic Show Unveiled de Paris. Un premier honneur avant de participer au très médiatique CES de Las Vegas où la société a remporté le prix de la meilleure innovation dans la catégorie Home Appliances. Forte de cette reconnaissance elle s’est aujourd’hui lancée dans le marché grand public. En 2019 elle a installé 800 radiateurs. Pour 2020, l’objectif était d’en livrer 5.000.


>>> Lire aussi : Les aides de l’Etat français pour s’équiper d’un chauffage écologique