Installée à Mana près de Saint-Laurent du-Maroni en Guyane, la future centrale solaire de Hydrogène de France (HDF Energy) sera couplée à une unité de stockage à l’hydrogène. Mise en service prévue en 2020.

Au total, HDF Energy compte investir 90 millions d’euros dans cette centrale solaire. D’une capacité de 55 MW, le parc photovoltaïque sera couplé à une unité de stockage de 140 MWh, soit davantage que le système de stockage sur batteries mis en place par Tesla en Australie dont la capacité s’élève à 129 MWh.

Attendue en 2020, la Centrale Electrique de l’Ouest Guyanais permettra de fournir de l’électricité verte à plus de 10.000 foyers en Guyane, le tout à un prix compétitif. Un projet soutenu par la Collectivité Territoriale de Guyane (CTG) et la Préfecture qui souhaitent augmenter la part de renouvelable sur le territoire. A ce jour, le solaire ne fournit que 6 % des besoins énergétiques en Guyane.

Installée sur la commune de Mana et raccordée au réseau EDF de Saint-Laurent-du-Maroni, la centrale pourra produire quotidiennement une puissance électrique fixe de 10 MW la journée jusqu’au soir et de 3 MW la nuit.

« En proposant de fournir une électricité propre et garantie aux habitants de l’ouest guyanais, le projet CEOG est en phase avec les objectifs de production en énergie renouvelable de notre Programmation Pluriannuelle de l’Energie. Il démontre que la Guyane peut tendre vers l’autonomie énergétique, qui est réellement atteignable avec l’implantation de centrales de ce type » souligne Rodolphe Alexandre, Président de la Collectivité Territoriale de Guyane.

En termes de calendrier, le début du chantier est prévu à l’été 2019 et la mise en service de la centrale à l’automne 2020. Un projet qui devrait permettre la création d’une centaine d’emplois durant sa construction et d’une trentaine d’autres lorsqu’elle entrera en exploitation.

Notez cet article