Avec son nouveau panneau photovoltaïque souple, le fabricant allemand Opes Solutions promet de prolonger l’autonomie des véhicules électriques. S’il peut effectivement grappiller quelques kilomètres supplémentaires, le module est bien plus pertinent à utiliser dans un tout autre domaine.

Voitures, camions et autobus électriques sont entièrement dépendants d’une prise pour être rechargés. Pourtant, leur toit possède un grand potentiel : il est quasi-systématiquement irradié par le soleil. Faire rouler des engins directement alimentés par des panneaux solaires embarqués est un vieux rêve. La technologie permet peu à peu de s’y rapprocher.

La dernière évolution lancée sur le marché est le « SolFlex », un panneau photovoltaïque flexible conçu par le fabricant allemand Opes Solutions avec l’institut de recherche Fraunhofer. Le module est dédié à tous les outils de mobilité, du vélo-cargo au train en passant par la voiture, le van aménagé, l’autobus, le poids-lourd et même la voiturette de golf, vante le constructeur.

Un excellent rendement de 22%

Il s’adapte en effet aux surfaces incurvées des toitures dont le rayon de courbure ne dépasse pas 15° et revendique une épaisseur de 2,9 mm (4,4 mm avec l’adhésif double-face). Sa surface est présentée comme résistante aux rayures, un avantage notable en mobilité. Le SolFlex peut être dimensionné sur mesure, par modules d’une surface maximale de 3,6 m² (3 × 1,2 m). Le modèle standard est un carré d’1 m de côté pour 3,4 kg, développant une puissance de 170 Wc à une tension de 20,22 V.

Il affiche un rendement supérieur à 22 %, parmi les plus élevés actuellement sur le marché toutes technologies photovoltaïques confondues. Opes Solutions promet un fonctionnement optimal du panneau « même en cas de faible exposition » grâce à « un système d’interconnexion innovant, des diodes de dérivation intégrées et une technologie de demi-cellule ».

Un panneau pertinent pour les véhicules habitables

Concrètement, quelle quantité d’énergie le SolFlex peut-il faire gagner aux véhicules électriques ? Selon le fabricant, le module pourrait fournir « jusqu’à 100 % des besoins en énergie du système de chauffage, de ventilation et de climatisation » d’un autobus. Le module standard d’1 m² serait également capable de générer 19 km d’autonomie par jour sur une camionnette et même 142 km/jour sur un vélo-cargo.

Si Opes Solutions ne précise pas le mode de calcul ni les modalités pour atteindre ces valeurs, nous pouvons imaginer qu’il s’agit d’estimations optimistes dans des régions ensoleillées et en stationnant uniquement à l’extérieur. Le panneau SolFlex est finalement davantage pertinent pour les utilisateurs de véhicules habitables (vans, caravanes, camping-cars).

 

Ces nomades n’ayant pas souvent accès à une prise, ils doivent eux-mêmes générer de quoi faire fonctionner leurs appareils domestiques. Un défi pas toujours facile à relever avec des modules solaires peu adaptés aux toitures et aux rendements médiocres. Ils devraient pouvoir bientôt s’en procurer sans trop dépenser. Fabriqué à Changzhou en Chine, le panneau est en effet promis à des prix inférieurs aux produits similaires. Selon le fabricant, le SolFlex pourrait fournir de quoi réaliser « 121 tasses de café par jour ». Les adeptes de la vanlife sauront certainement en faire meilleur usage.