Gare aux gros pollueurs : les centrales électriques seront bientôt traquées en temps réel pour leurs émissions de CO2.

WattTime, un organisme sans but lucratif basé à San Francisco, en Californie, connu pour avoir mis au point un vaste logiciel de réduction d’émissions de CO2, va lancer un projet qui s’appuiera sur le réseau mondial de satellites d’observation – plus de 800 actuellement – pour observer les émissions polluantes des centrales électriques à travers le monde.

L’objectif du projet est de responsabiliser les usines polluantes par rapport aux normes environnementales, afin qu’elles mettent en œuvre des technologies pour réduire leurs émissions.

En 2018, une étude indépendante avait révélé l’existence cachée de plusieurs centrales au charbon en Chine. Plusieurs pays tentent en effet d’escamoter le véritable niveau d’émissions polluantes de leurs centrales électriques. Car le flou qu’ils font régner sur ces statistiques rend difficile la mise en place de normes environnementales adaptées à la situation réelle, et compliquent l’adoption d’un éventuel système de sanctions.

Le projet révélera les émissions de gaz à effet de serre les plus importantes, ainsi que les rejets de nitrates et de mercure dans les eaux.

Il sera financé à hauteur de 1,7 millions de dollars par Google.org, la filiale philanthropique de Google, et recevra l’aide de Carbon Tracker, une ONG basée à Londres qui étudie depuis 2011 l’impact du changement climatique sur les marchés financiers, et propose des solutions pour investir dans les technologies propres.

Les informations obtenues par le projet seront gratuites, accessibles à tous et en temps réel.

Les données seront récoltées à partir de plusieurs sources. Les émissions de fumée à la sortie des cheminées, mais aussi le rejet des eaux de refroidissement seront analysés par détection infra-rouge, et croisés par analyse spectrale afin de déterminer la quantité de gaz à effet de serre qu’une centrale émet. WattTime s’appuiera sur le World Resources Institute, qui possède la base de données la plus complète sur les 28 500 centrales électriques opérationnelles dans le monde.

5 (100%) 5 votes