La troisième économie mondiale vise 108 GW de capacité photovoltaïque à l’horizon 2030, soit 1,7 fois plus que ce qui avait été fixé précédemment. Et 370 GW d’ici 2050. Pour atteindre l’objectif, le solaire en toiture sera mis à contribution. 

Alors que les toitures solaires sont en plein boom en Australie, le gouvernement nippon cherche à imposer l’installation de panneaux photovoltaïques sur les toitures japonaises. Une dynamique similaire à celle mise en place par le gouvernement chinois. Le pays du soleil levant est dès à présent le champion du monde de la puissance photovoltaïque installée par unité de surface. 

L’archipel nippon a la même surface que la Californie mais il est trois fois plus peuplé. Le mouvement antinucléaire est puissant dans le pays, notamment à la suite de la catastrophe de Fukushima. A l’heure actuelle 70% de l’électricité du Japon provient des combustibles fossiles importés.

Voici les nouveaux objectifs du gouvernement japonais, rapportés par le quotidien Japan Times :

  • Installer des panneaux solaires sur 50% des bâtiments gouvernementaux et municipaux (6 GW)
  • Stimuler l’installation de panneaux sur les toits des bâtiments d’entreprises et sur les parkings (6 GW)
  • Installer 4 GW sur des terrains appartenant aux collectivités dans 1000 villes.

A partir de 2040 chaque nouvelle construction devra obligatoirement être équipée d’une toiture solaire