Portée par le fournisseur d’énergie national Western Power et la société Synergy, la solution vise à mutualiser à l’échelle d’une résidence ou d’une quartier le dispositif de stockage stationnaire de Tesla.

S’il est déjà possible pour les particuliers d’acquérir un Powerwall Tesla pour leurs propres usages, le fournisseur d’électricité Western Power et la société australienne Synergy ont souhaité aller plus loin. Ensemble, ils ont imaginé une « Powerbank », sorte d’alternative communautaire au Powerwall avec un dispositif intégrant plusieurs Powerwall pouvant être partagés entre plusieurs propriétaires.

A Mandurah, ville côtière située au sud-est du pays, un premier démonstrateur a été déployé. Développant jusqu’à 105 kW de puissance et cumulant 420 kWh de capacité énergétique, soit l’équivalent de plus d’une trentaine de Powerall, le système est mis à disposition de 52 foyers dotés d’installations solaires.

Alors qu’il ne devait débuter que l’an prochain, le projet a connu un tel succès que son lancement a eu lieu avec trois mois d’avance sur le calendrier. Il faut dire que la proposition du gouvernement australien avait de quoi séduire… Moyennant un dollar par jour et sans avoir à recourir à un investissement initial, chaque client partenaire de l’expérimentation a la possibilité de stocker jusqu’à 8 kWh d’énergie excédentaire par jour. Une électricité qu’ils pourront ensuite récupérer moyennant 0,125 USD/kWh, soit plus de deux fois moins que les 0.283 €/kWh aujourd’hui facturés sur le réseau électrique australien. De quoi promettre de grosses économies aux utilisateurs et un bel avenir pour le déploiement de la solution à plus grande échelle.

Notez cet article