Au large des Pyrénées-Orientales, la toute première ferme éolienne flottante de Méditerranée sera bientôt érigée. Elle permettra de générer l’équivalent de la consommation de plus de 21.000 logements en électricité 100 % renouvelable. Le projet a reçu l’ultime aval des autorités et vient de dévoiler son planning jusqu’à la mise en service.

Par temps clair, les éoliennes du projet-pilote « EFGL » (éoliennes flottantes du Golfe du Lion) devraient être à peine visibles sur la ligne d’horizon. Les trois turbines MHI Vestas V164 seront placées à 16 km de la côte, entre Leucate et Le Barcarès dans les Pyrénées-Orientales. D’une puissance unitaire de 10 MW, leur mât atteint 104 m de haut pour des pales de 80 m de long. Elles s’élèveront sur une structure triangulaire flottante conçue par Eiffage, haute de 25 m et longue de 70 m. L’initiative attendait les ultimes autorisations administratives avant de révéler le calendrier des travaux.

Simulation de vue sur le parc éolien depuis la plage du Barcarès – Site EFGL

Lancé en 2016 par la coentreprise d’Engie et d’EDPR « Ocean Winds », la Banque des Territoires et RTE, le projet sera donc concrétisé dès l’automne 2021. Les premiers travaux consisteront à préparer le raccordement électrique entre les plateformes et le continent.

À l’été 2022, les structures flottantes construites à Fos-sur-Mer seront remorquées jusqu’à Port-La-Nouvelle, pour être mariées aux éoliennes. Puis elles rejoindront leur site au large, avant l’installation d’une ligne sous-marine 63 kV de 20 km. Pour préserver le plancher du parc naturel marin du Golfe du Lion, le tricâble sera placé par forage dirigé à 1,5 m de profondeur, évitant ainsi le percement d’une tranchée.

L’éolienne Vestas et sa structure flottante – Site EFGL

Les premiers kilowattheures devraient être fournis au réseau début 2023. D’un coût total de 215 millions d’euros, le parc éolien flottant permettra de générer environ 110 GWh chaque année. Une production équivalente à la consommation de plus de 50.000 habitants ou 21.500 foyers selon RTE. Il a été conçu pour une durée d’exploitation d’au-moins deux décennies.