Plus besoin d’attendre sa facture mensuelle d’électricité pour connaître sa consommation. Des outils existent désormais afin de la visualiser en temps réel. En connaissant sa consommation, il est possible de la maîtriser et ainsi réduire ses factures sans aucun compromis sur le confort. Ecojoko, Voltalis, Conso Live, Lite : Révolution Énergétique a testé 4 de ces outils. À vous de choisir !

Selon une étude du CNRS, le simple fait de pouvoir consulter en temps réel sa consommation d’électricité permet de la réduire en moyenne de 23%. Sans atteindre ce chiffre, nous avons bien constaté le phénomène en testant les différents assistants à la consommation. Leurs relevés et analyses nous ont incité à éteindre des appareils inutilement allumés ou trop gourmands en veille. Ils nous ont également invité à décaler certaines de nos consommations vers les plages d’heures creuses, moins coûteuses.

Lire aussi : Cyclo Power Company utilise le sport pour sensibiliser aux enjeux énergétiques

Voici un exemple non-exhaustif des consommations que nous avons pu éviter ou économiser 

(Calculs effectués sur la base des tarifs suivants : HP 0,184 €/kWh, HC 0,147 €/kWh)

Électricité économisée

Montant économisé

Éteindre le chauffe-eau pendant les vacances

(15 jours)

30 kWh

4,41 €

Éteindre 2 radiateurs restés allumés pour rien pendant 10 heures

50 kWh

9,2 €

Éteindre un chauffage de salle de bains resté allumé pour rien pendant 3 heures

5 kWh

1,38 €

Éteindre un four resté allumé

2 h après la fin de cuisson

6 kWh

1,1 €

Éteindre les appareils en veille sur 1 an (sauf box Wifi)

263 kWh

43,52 €

Éteindre l’éclairage d’un aquarium en journée sur 1 an

55 kWh

10,12 €

Décaler le fonctionnement d’un lave-vaisselle vers les heures creuses sur 1 an

(1 cycle par jour)

24,31 €

 

Nous avons testé 4 outils parmi les plus connus : le boîtier « Ecojoko », la clé « Atome / Conso Live » de TotalEnergies, le système « Voltalis » et la solution 100 % dématérialisée « Lite ». Si tous permettent de connaître votre consommation d’électricité, leur qualité d’analyse, ergonomie et précision ne sont pas identiques. Voici notre comparatif.

Lire aussi : Réduire les émissions de CO2, c’est bien. La sobriété énergétique, est-ce mieux ?

Le boîtier Ecojoko

Le moniteur Ecojoko. Image : RE

Vendu 199 € ou loué 7,99 €/mois, le boîtier Ecojoko est unique en son genre. Il est composé d’un capteur sans contact à effet Hall, qui doit être simplement positionné sur votre disjoncteur de branchement. Cet élément mesure la consommation de votre logement et envoie les informations à un moniteur.

Il s’agit d’un petit boîtier à placer n’importe-où dans votre logement, composé d’un écran et de deux cadrans à aiguilles. L’écran et le cadran supérieur indiquent la puissance instantanée soutirée par votre habitation (en Watts), le cadran inférieur donne un aperçu de l’énergie économisée par rapport à la semaine précédente (de -20 à +20%).

Mesures imprécises sur installation triphasée

Le kit Ecojoko est le seul à proposer un moniteur permettant de visualiser directement sa puissance en temps réel, sans passer par une application smartphone ou un site internet. Si les indications sont très ludiques et incitent réellement à réduire au maximum sa consommation, nous avons relevé une importante faiblesse.

En effet, les données de puissance et donc de consommation étaient nettement inférieures à la réalité : jusqu’à 50 % à certains moments. Un décalage probablement du à notre installation triphasée. Le capteur est certainement optimisé pour fonctionner sur une installation monophasée et ne semble pas parvenir à interpréter correctement le rayonnement de nos trois phases. Malgré ce défaut, nous avons tout de même pu avoir un aperçu des variations de notre consommation.

Une application smartphone à dépouiller

Le kit est accompagné d’une application smartphone, sur laquelle on retrouve l’historique des puissances et consommations, une estimation de la répartition de la consommation selon les appareils (chauffage, cuisson, électroménager, etc.), des conseils pour réduire sa conso ainsi que quelques fonctions superflues tel qu’un abstrait classement des logements les moins énergivores.

Cette application a par exemple estimé qu’une partie significative de notre consommation récente était due au chauffage, alors que ce dernier était totalement éteint depuis plusieurs semaines. Elle a également interprété une fraction de notre consommation comme provenant de la cuisson, alors que nous disposons d’une plaque au gaz.

Si le concept du boîtier Ecojoko est très séduisant, il doit encore gagner en précision et améliorer la clarté de son application smartphone. Enfin, il impose d’être extrêmement rigoureux sur la gestion de sa consommation afin amortir son coût élevé. Les 199 € du kit équivalent en effet à 1 170 kWh d’électricité au tarif base actuel, soit plus de 2 mois de consommation d’un foyer moyen.

Lire aussi : Autocuiseurs électriques : dix fois plus sobres en énergie que les solutions traditionnelles

La clé Atome / Conso Live de TotalEnergies

La clé Conso Live branchée sur un compteur Linky triphasé. / Image : RE

Cette petite clé à brancher sur sur le port « TIC » de votre compteur Linky n’est hélas réservée qu’aux titulaires d’un contrat d’électricité chez TotalEnergies. Il est également nécessaire de disposer d’un réseau Wifi dont la portée s’étend jusqu’à votre compteur. En effet, la clé Conso Live (anciennement appelée « Atome ») récupère les données de puissance et de consommation du compteur Linky puis les envoie à votre smartphone via le Wifi.

Gratuit à l’origine, ce dispositif est désormais proposé moyennant un abonnement à 2 € mensuels. Un changement tarifaire assez surprenant au regard de sa pertinence pour la sobriété énergétique. L’énergéticien aurait pu continuer à offrir cet avantage à ses clients sans risquer de grandes pertes financières.

Installation simple et efficace

L’installation de la clé Conso Live est simple. Il suffit d’ôter le capot de son compteur Linky et de la brancher sur le connecteur « TIC » (télé-information client) spécialement conçu à cet usage. Après quelques secondes, l’application smartphone indique la puissance instantanée soutirée par votre logement. Malgré quelques bugs ponctuels d’affichage, l’application est très aboutie. Les informations sont très précises puisque fournies par le compteur Linky et affichées dans une interface claire et sans fioritures.

Des informations précises et variées

On y retrouve les données de puissance instantanée ou sur différents intervalles, le record de puissance de votre logement mais également la consommation à différents pas (horaire, quotidien, hebdomadaire, mensuel). L’application distingue aussi vos consommations réalisées en heures pleines de celles effectuées en heures creuses, ce qui permet de considérer l’intérêt d’un telle offre.

Selon votre configuration, elle peut vous envoyer des notifications si la puissance instantanée est inférieure ou supérieure aux valeurs choisies ou est proche de la puissance souscrite de votre contrat, si un coupure de courant est survenue ou que la clé a été débranchée. Un bilan quotidien, hebdomadaire ou mensuel de votre consommation peut également vous être envoyé.

Lire aussi : Ce radiateur intelligent avec batterie intégrée économise l’énergie et facilite l’autoconsommation

Le système Voltalis

Un boîtier Voltalis. / Image : RE

La solution proposée par Voltalis est radicalement différente des autres puisqu’il s’agit avant tout d’un service d’« effacement diffus ». L’effacement diffus est un mécanisme qui permet de soulager le réseau public d’électricité en réduisant la consommation des foyers, principalement lors des pics. En clair, les boîtiers Voltalis coupent vos chauffages et votre ballon d’eau chaude pendant quelques dizaines de secondes à quelques dizaines de minutes à la demande du réseau, pour contribuer à le stabiliser.

Des micro-coupures sans impact sur le confort

Les temps de coupure sont tellement courts qu’ils n’ont normalement pas d’impact sur votre confort. Selon Voltalis, le système permet jusqu’à 15 % d’économies sur votre facture d’électricité, tout en faisant un geste bénéfique pour le réseau. L’installation est réalisée gratuitement par Voltalis à votre demande et vous n’avez absolument rien à payer. Pourquoi c’est gratuit ? Tout simplement parce que Voltalis est rémunéré par le réseau pour le service rendu.

Un électricien se rend à votre domicile et place un petit boîtier sur chaque radiateur et sur votre ballon d’eau chaude. Selon les logements, il peut également installer un plus gros boîtier qui centralise vos données (et celles de vos voisins s’ils sont équipés) via la 3G. En contrepartie, Voltalis vous offre un espace de gestion en ligne qui vous permet de programmer les horaires de fonctionnement de vos appareils et de connaître leurs consommations ainsi que la consommation totale de votre logement (uniquement sur les installations monophasées pour cette dernière).

Efficace sur les radiateurs, mais attention au cumulus

Si le système réduit effectivement la consommation des radiateurs sans perte notable de confort, nous regrettons d’avoir du démonter le boîtier relié à notre ballon d’eau chaude. En effet, les coupures étaient trop nombreuses pendant la phase de chauffe du ballon en heures super creuses. En conséquence, notre cumulus ne fournissait plus suffisamment d’eau chaude pour satisfaire les besoins du foyer.

Si vous disposez d’une offre d’électricité spécifique dont les créneaux d’heures creuses sont trop réduits, n’hésitez pas à indiquer à Voltalis que vous ne souhaitez pas installer de boîtier sur votre cumulus. Autrement, la solution est très pertinente car elle permet d’économiser facilement : d’une part, grâce aux coupures automatiques et d’autre part, en choisissant les horaires de fonctionnement de vos appareils.

Lire aussi : Voltalis : l’effacement diffus prend son envol

La solution Lite

Chaque semaine, Lite peut vous envoyer un bilan comme celui-ci.

Lite n’est pas une solution « physique » mais un simple site internet. Cet outil gratuit récupère les informations de consommation et de puissance de votre compteur Linky. Il suffit de s’inscrire sur le site et de donner son accord pour transmettre les données de votre Linky à Lite. Vous pouvez consulter les premières données une semaine après inscription. Le site va à l’essentiel et affiche les informations dans une interface très dépouillée : consommation et puissances par période, estimation de la consommation des appareils en veille, estimation de l’origine de vos consommations (renouvelable, thermique, nucléaire…). Un bilan hebdomadaire simplifié peut également vous être envoyé par e-mail.

Lite est de loin l’outil le plus simple pour analyser votre consommation d’électricité. Outre sa gratuité, il ne nécessite aucun boîtier ni installation particulière. Disposer d’un compteur Linky est la seule condition. Son unique défaut est de ne pas permettre la consultation en temps réel de la puissance soutirée par son logement.

Lire aussi : Vous voulez « énerver Poutine » ? Alors faites des économies d’énergie !

Tableau comparatif des outils

Lire aussi : Mon radiateur est un ordinateur !