Le 8 mars 2022, l’ONG Transport & Environment (T&E) a publié une étude intitulée « Feuille de route pour une aviation climatiquement neutre ». Son but est d’inciter les politiques publiques à évoluer afin de favoriser la transition énergétique du secteur aéronautique. Elle met en avant une série de mesures contraignantes indispensables à mettre en œuvre pour parvenir à l’objectif d’une aviation verte en Europe.

Transport & Environment dresse d’abord un tableau alarmant de l’impact environnemental du secteur de l’aviation. Entre 2005 et 2019, le trafic aérien a augmenté de 67 %. Dans le même temps, ses émissions de CO2 ont également augmenté de 24 %.

Lire aussi : Pollution du transport aérien : et si l’on se trompait de cible ?

Arrêter de construire de nouveaux aéroports

L’ONG propose deux moyens pour parvenir à réduire l’impact environnemental du secteur aéronautique : d’abord, arrêter de construire de nouveaux aéroports en Europe et ensuite, réduire de moitié les voyages d’affaires par rapport à leur niveau enregistré avant la crise sanitaire.

Mais cela ne suffira pas et T&E explique qu’il est indispensable de déployer des mesures contraignantes pour favoriser les progrès environnementaux du secteur.

Lire aussi : Airbus, premier constructeur à dévoiler l’impact carbone de ses avions

Voler moins pour réduire les émissions

L’organisation propose ainsi de renforcer la fiscalité en mettant un terme aux exonérations dont le secteur aéronautique bénéficie. Il conviendrait également de donner davantage de moyens pour développer les carburants d’aviation durable (SAF) tels que l’e-kérosène.
Il est également proposé de rendre obligatoire la vente et l’exploitation de jets qui ne produisent aucune émission, d’ici 2030.
Quoi qu’il en soit, pour l’ONG, la solution qui aurait le plus d’impact environnemental serait avant tout de baisser la demande, parce que voler moins conduit mécaniquement à diminuer les émissions de CO2.

Si rien n’est fait dès à présent, on assistera à une augmentation de 38% supplémentaires des émissions produites par le secteur aérien entre 2019 et 2050.

Pour aller plus loin : https://rester-sur-terre.org/aviation-verte/

Lire aussi : L’avion à hydrogène est une chimère !

Lire aussi : Une startup crée un avion à 6 ailes, mais quel est l’intérêt ?