Devenu autonome en électricité, Cristof48 alimente sa maison des Cévennes grâce à sa propre centrale hydroélectrique et plusieurs panneaux solaires. L’ex-ingénieur, que nous avions interviewé en janvier 2021, vient de rénover sa turbine. Il produit désormais 21 % d’électricité gratuite et décarbonée supplémentaire, à partir du même ruisseau. Une évolution qu’il décrit avec passion sur sa chaîne Youtube.

Il suffit parfois de quelques ajustements pour augmenter la production d’une centrale électrique sans consommer davantage de ressources. L’ex-ingénieur, qui a construit sa propre turbine hydroélectrique l’a bien compris. « Ça me permettrait, quand il y a moins d’eau, d’avoir une production d’électricité supérieure et de pouvoir, en cas de mauvaise couverture solaire, avoir un peu plus d’énergie » explique-t-il à ses 23 000 abonnés sur Youtube.
Dans une interview parue début 2021 sur Révolution-Énergétique, Cristof48 nous détaillait son installation mixte solaire et hydroélectrique, qui lui permet d’être totalement indépendant du réseau public. Il dévoile désormais toutes les étapes de la rénovation de sa mini centrale à travers une série de vidéos publiées sur sa chaîne.

La pico-centrale hydroélectrique rénovée / Capture Youtube Cristof48

Une turbine Pelton bon marché

On y voit notamment l’arrivée d’une nouvelle roue Pelton. Cet équipement transmet l’énergie cinétique de l’eau au générateur, qui produit ensuite l’électricité. La pièce, réalisée sur mesure et à prix modique (120 €) par une société italienne comporte 22 augets, contre 12 pour l’ancien modèle. Fabriquée en matériau composite, elle est aussi moins lourde et donc plus efficace.

Publicité


Le boîtier a lui aussi été remplacé. Réalisé en acrylique transparent, il permet d’observer tous les mouvements de l’eau et de la turbine, mais aussi de régler la position de l’injecteur. Cet élément est crucial, il concentre et propulse l’eau sur les augets avec une précision millimétrique, pour fournir la rotation nécessaire à la production d’électricité.

Vue détaillée de la nouvelle turbine et de son injecteur / Capture Youtube Cristof48

Jusqu’à 1005 W en pic

Toutes ces modifications permettent à Cristof48 de produire « 21 % en plus qu’avec l’ancienne turbine ». Sa nouvelle centrale atteint une puissance de 1 005 W en pic et 995 W stabilisés, contre 750 à 780 W auparavant. Une journée de fonctionnement lui permet de produire environ 23 kWh, soit près de 2 fois la consommation quotidienne moyenne d’un français (12,9 kWh en 2017). Il dispose désormais de davantage d’énergie pour recharger ses batteries domestiques et palier d’éventuelles carences en rayonnement solaire.