Installée au large du Croisic (Loire-Atlantique), l’éolienne flottante expérimentale Floatgen a battu son propre record mensuel de production. En février 2020, l’unique turbine a généré près de 1000 MWh d’électricité décarbonée et atteint un facteur de charge particulièrement séduisant.

[Attention : cette actualité date de février 2020]

Les belles performances de Floatgen préfigurent sans doute celles des futurs parcs éolien flottants français, qui seront déployés d’ici quelques années. La turbine expérimentale de 2 MW tourne à régime élevé depuis son installation au large du Croisic (Loire-Atlantique) en 2018. En février 2020, elle a battu son record mensuel de production, avec 923,2 MWh générés. Un volume qui correspond à la consommation d’électricité mensuelle d’environ 2200 foyers moyens en France.

Lire aussi : Quel est l’impact écologique de Floatgen, la 1ère éolienne flottante de France ?

Plus performant que l’éolien terrestre

Son facteur de charge a atteint 66,3 %. Les fermes terrestres affichent généralement un facteur de charge annuel moyen de 25 % contre 35 à 45 % pour les fermes offshores, qu’elles soient flottantes ou posées. Toutefois, en s’affranchissant des limites de profondeur et de nature de sol imposées par l’éolien posé, l’éolien flottant peut être placé au cœur des meilleurs gisements de vent. Il devrait naturellement obtenir des performances supérieures.

Lire aussi : Floatgen, l’unique éolienne flottante française a-t-elle bien résisté à la tempête Alex ?

Une disponibilité optimale

Ideol, le concepteur et opérateur de Floatgen, revendique également une disponibilité optimale de 95,7 % en février 2020, conforme à la moyenne annuelle qui s’élève autour de 95 %. Pour rappel, le prototype est constitué d’un éolienne Vestas V80 placée sur un flotteur de type « Damping Pool » spécialement développé. La structure métallique est ancrée à une profondeur de 33 m par 6 lignes en fibre synthétique. Les études réalisées sur le projet Floatgen permettront de déterminer les avantages et inconvénients de l’éolien flottant, ainsi que de mieux cerner ses performances.

Lire aussi : Où en est l’éolien en mer en France ?

Lire aussi : Les 5 propositions de la filière pour accélérer l’éolien français en mer