Pour les acteurs de la filière, le prochain objectif est de passer le cap des 200.000 unités installées à l’horizon 2020.

Le 28 août dernier, le ministère de l’énergie a assisté à la mise en place du 100.000ème dispositif de stockage stationnaire installé dans un foyer allemand. Un secteur dont la montée en puissance est exponentielle avec plus de 30.000 nouveaux foyers équipés sur la seule année 2017.

Publicité
Récupération des eaux de pluie
Récupération des eaux de pluie

Demandez 3 devis comparatifs aux installateurs de votre région. Gratuit, sans pub et sans engagement.

Un succès qui s’explique en partie par le fort équipement des foyers en panneaux solaires. En Allemagne, ils sont déjà plus d’un million ! A cela s’ajoute la compétitivité croissante des dispositifs de stockage. Depuis 2013, le coût des batteries lithium-ion utilisées a baissé de 50 %, rendant la technologie plus accessible pour le grand public.

En pratique, la solution offre de multiples avantages. Pour l’usager, c’est un pas de plus vers l’autoconsommation. Jusqu’ici, l’énergie verte non consommée était directement réinjecté dans le réseau, créant parfois des excédents. Désormais stockée dans ces batteries stationnaires, elle peut être restituée au gré des besoins. Par exemple en fin de journée lorsque la consommation a tendance à augmenter. De quoi assurer de belles économies sur la facture énergétique.

Pour les gestionnaires de réseaux, la solution offre également de nombreuses opportunités. Additionnés, ces dispositifs de stockage permettent de créer une véritable centrale électrique virtuelle pour mieux équilibrer la consommation. En cas de forte demande, l’électricité non utilisée par le foyer peut ainsi être revendue et être réinjectée dans le réseau pour être redistribuée dans d’autres foyers.

Pour l’association allemande du solaire, la prochaine étape est de parvenir à atteindre les 200.000 unités de stockage en milieu résidentiel d’ici à fin 2020. Un objectif réalisable compte tenu de la forte croissance du marché…