Grâce à l’utilisation de pompes à chaleur, l’eau puisée au fond du lac d’Annecy servira de source d’énergie pour chauffer et climatiser un nouveau quartier

Situé sur le site de l’ancien hôpital, au bord du lac, le projet immobilier des Trésums à Annecy accueillera d’ici 2022, 480 logements privés, 152 logements sociaux, un hôtel de 110 chambres, une maison de repos et le futur centre nautique municipal. Il sera desservi par un réseau de chaleur et de froid qui puisera l’énergie dans le lac, à 20 mètres de profondeur. L’eau s’y trouve à une température constante de 7°C, été comme hiver. Elle alimentera des pompes à chaleur réversibles qui produiront les besoins en chauffage, eau chaude sanitaire et climatisation du quartier. Grâce à l’utilisation d’échangeurs de chaleur, la totalité de l’eau pompée dans le lac lui sera restituée.

En été, les pompes à chaleur réversibles permettront au réseau de distribuer de la fraîcheur. C’est le principe du « géocooling », une solution qui permettra de consommer quinze fois moins d’électricité que des climatiseurs individuels classiques.
Même bénéfice pour ce qui concerne le chauffage, puisque le système permettra d’économiser chaque année 2.250 tonnes de CO2.

Publicité
Installation de chauffage géothermique
Installation de chauffage géothermique

Demandez 3 devis comparatifs aux installateurs de votre région. Gratuit, sans pub et sans engagement.

Une étude d’incidence a été réalisée pour vérifier l’impact environnemental du projet sur le lac d’Annecy. « Les mesures mises en œuvre permettront de surveiller et de préserver la qualité du milieu naturel », précise le groupe Idex qui a conçu l’installation. Il espère couvrir 95 % des besoins en chauffage et en eau chaude sanitaire des bâtiments reliés à ce réseau. Les 5% restants seront assurés par des chaudières à gaz, lesquelles apporteront un appoint en cas de nécessité.

Les travaux, commencés en début d’année devraient être finalisés à l’automne 2021. Coût total de l’opération : 5,7 millions d’euros, dont 1,7 million apporté par l’Ademe.