Sable et poussières se déposent en permanence sur les panneaux solaires, affectant leur rendement. Il faut régulièrement les nettoyer pour éviter de perdre de précieux kilowattheures. Une opération fastidieuse qui ne sera bientôt plus obligatoire grâce à un simple un film électrostatique.

Le nettoyage des panneaux photovoltaïques ne sera bientôt plus un souci. Plusieurs technologies émergent pour lutter contre un des ennemis du rendement : la poussière. S’il faut actuellement la retirer manuellement par brossage ou aspersion d’eau, un système permettra bientôt de l’empêcher de s’y déposer. Il s’agit d’un film parfaitement transparent qui agit comme un bouclier électrostatique. La solution a été développée par l’Université de Stony Brook à New-York et désormais exploitée par la start-up Superclean Glass.

Le principe est tout simple : des électrodes noyées dans un film plastique ultra-fin génèrent un champ électrique qui retire la poussière du panneau et le protège des assauts suivants. La technologie ne requiert évidemment pas d’eau, contrairement à la plupart des méthodes actuelles

Le film électrostatique capable d’empêcher les dépôts de poussières / Photo : Superclean Glass

95% d’efficacité

Selon Superclean Glass, le film revendique une « efficacité de nettoyage » de 95 %. Il permettrait d’économiser 9,8 millions de litres d’eau et éviter la perte de 48 millions de dollars d’électricité sur les 25 ans d’exploitation d’une centrale solaire de 100 MW. L’invention est finaliste de l’American-made Solar Prize 2021, qui dote ses lauréats de généreuses enveloppes.

S’il parvient à être industrialisé, le film concurrencera sévèrement les systèmes déjà commercialisés. Le nettoyage des grandes centrales solaires est aujourd’hui assuré à la main ou par des robots consommateurs d’eau. Dans un précédent article, nous évoquions notamment le « Hycleaner », un module piloté capable d’opérer sur les centrales flottantes.