Sable, poussières et autres saletés se déposent en permanence sur les panneaux photovoltaïques. Pour éviter une diminution de la production, il faut régulièrement les nettoyer. Si la tâche est assez facile sur les sites terrestres, elle est plus délicate sur les centrales flottantes. Un robot allemand permet d’en faire une simple formalité.

Les centrales solaires flottantes ne sont pas comme les autres. Dépourvues d’allées de service et posées en équilibre à la surface de l’eau, les opérations d’entretien y sont plus compliquées. Ainsi, comment effectuer l’indispensable nettoyage régulier des panneaux ? L’utilisation de robots semble être la plus simple des solutions. Un modèle fabriqué par la société allemande TG hyLIFT est actuellement testé en Espagne. Baptisé « HyCleaner black Solar », l’engin brique les cellules d’un parc solaire flottant de 500 kWc construit par Isigenere à Mérida, dans le sud du Pays.

Le robot doit être placé manuellement sur la première rangée de panneaux. Il démarre ensuite le nettoyage, piloté depuis la rive par un agent muni d’une télécommande. Équipé d’une brosse rotative de 1,10 m de large, l’appareil frotte les cellules en pulvérisant de l’eau puisée dans l’étang. Aucun détergent ni additif n’est utilisé, rendant l’opération sans impact sur l’environnement. Lourd de 83 kg, le robot est alimenté par une batterie et se déplace sans risque sur les panneaux puisqu’il est doté de chenilles en Velcro. Une conception qui lui permet aussi de fonctionner sur des pentes inclinées jusqu’à 25°. Par ailleurs, un système de détection des rebords l’empêche de chuter dans l’eau, même sous l’action de l’agent.