La Californie a réformé son Code de la construction qui impose dorénavant aux nouveaux bâtiments commerciaux d’être équipés, non seulement d’une installation photovoltaïque, mais aussi d’une batterie de stockage. En outre, les nouvelles constructions résidentielles qui étaient déjà soumises à l’obligation d’installer du solaire, doivent maintenant être prêtes à accueillir un stockage d’électricité.

A l’avant-garde de la transition énergétique aux État-Unis et probablement aussi dans le monde, la Californie avait été, dès 2018, le premier Etat à prescrire l’installation obligatoire de panneaux solaires sur tous les nouveaux logements. Aujourd’hui elle fait un pas supplémentaire vers son objectif de neutralité carbone en 2045 en exigeant l’intégration obligatoire dans les nouveaux bâtiments commerciaux d’un stockage d’électricité et d’une installation photovoltaïque. La batterie devra avoir une capacité supérieure à 5 kWh et un rendement de charge-décharge d’au moins 80%. En outre, l’installateur doit garantir une capacité résiduelle supérieure à 70% au bout de 10 ans ou 4.000 cycles.

Une centrale électrique virtuelle

Le Code de la construction impose maintenant aux nouveaux logements d’être conçus de telle manière qu’ils puissent accueillir eux aussi l’installation d’une batterie domestique. Pour cela, ils doivent maintenant être équipés d’une barre omnibus de 225 ampères, de quatre circuits de secours pouvant être alimentés par la batterie (dont un pour le frigo et un autre pour une prise de courant dans la chambre à coucher) et d’un panneau électrique secondaire ou d’un panneau principal avec une division pour ces circuits.

 

La nouvelle réglementation impose le couplage de l’installation solaire et de la batterie et celle-ci doit être programmable à distance. Cette exigence a pour but de créer en quelque sorte une « centrale électrique virtuelle » pouvant intervenir en support du réseau en cas de risque de congestion ou de blackout. A l’image de celle qu’avait lancée Tesla avec les Powerwall de ses clients.

Pour rappel, la Californie est régulièrement confrontée à des incendies catastrophiques qui, outre les décès et les importants dégâts qu’elles entraînent, provoquent aussi des coupures de courant à répétition.