Annoncé pour 2016, le toit solaire de Tesla n’est toujours pas arrivé sur le vieux continent. En attendant, des fabricants européens de tuiles photovoltaïques font émerger leurs produits. C’est le cas de Terràn, une société hongroise qui a développé une tuile en béton d’une puissance de 167 W/m².

S’il est le plus médiatisé, Tesla n’est pas l’unique fabricant de tuiles photovoltaïques. Plusieurs entreprises européennes comme Edilians, SunStyle, Dyaqua ou encore Novi-case en produisent aussi. Un nouvel acteur s’est ajouté à la liste il y a quelques années. Il s’agit de la société hongroise Terràn, qui propose une nouvelle tuile solaire baptisée « Generon ».

Lire aussi : Tuiles solaires : Barbara Pompili annonce un bonus, mais celles de Tesla se font attendre

Une tuile en béton recouverte de cellules photovoltaïques

Le bloc en béton rectangulaire est particulièrement adapté aux styles de toitures nord-européennes. Chaque tuile pèse 5,7 kg et s’étend sur 42 cm de long, 33 cm de large et 3 cm d’épaisseur. Elle est recouverte de cellules photovoltaïques PERC monocristallines d’une puissance de 15 Wc, soit 167 Wc/m². Une petite toiture de 18 m² suffit donc pour disposer d’une centrale de 3 kWc.

Pour l’esthétique, les cellules solaires sont posées sur une feuille de fond noire et revêtues d’un verre anti-reflet épais de 3,2 mm. Terràn garantit pendant 20 ans les performances de sa tuile Generon. Le modèle est fabriqué en Roumanie, Slovaquie et désormais à Pècs en Hongrie. L’usine est capable de produire 170 tuiles chaque heure et plus de 200 000 à l’année, assure l’entreprise. Elle est entrée en service en juin 2021 et fournit déjà des clients, majoritairement européens.

Lire aussi : Il fabrique sa propre centrale solaire avec batterie pour 4 000 €

Plus puissant que les tuiles solaires Tesla

Contrairement au Tesla Solar Roof qui est assemblé en Chine et aux États-Unis, la Terràn Generon est donc produite « localement ». Elle est surtout disponible en Europe, ce qui n’est pas le cas de Tesla qui repousse depuis 2016 sa venue sur le vieux continent. Avec ses 167 Wc/m², la tuile hongroise est également plus puissante que celle de Tesla, qui affiche au mieux 140 Wc/m². Cela reste toujours moins élevé qu’une panneau photovoltaïque classique, dont les plus récents revendiquent plus de 220 Wc/m².

Le tarif « catalogue » de la Terràn Generon n’est pas communiqué. On peut toutefois l’imaginer autour de 600 €/m² pose comprise, ce qui correspond au prix actuellement pratiqué pour l’installation d’un toit solaire en France. Les revêtements de toiture photovoltaïques sont toujours plus coûteux que les panneaux traditionnels. Ils s’adressent surtout aux personnes très préoccupées par l’unité esthétique de leur maison ou aux bâtiments situés dans des quartiers historiques (proximité de monuments, règles strictes d’urbanisme…).

Lire aussi : Vos panneaux solaires peuvent-ils bouter le feu à votre toit ?

Lire aussi : Sur les traces de Tesla, Hyundai va commercialiser des panneaux solaires et des batteries domestiques