Après des essais réussis en pleine mer de l’éolienne flottante bi-rotor W2Power développée par la startup espagnole EnerOcean, celle-ci reçoit un coup de boost financier par l’entrée dans son capital du géant italien de l’énergie ENI.

Le concept de W2Power repose sur 2 turbines de 6 MW chacune, montées en oblique sur le même flotteur de forme triangulaire. Un des atouts de cette solution réside dans le fait que les rotors se positionnent toujours automatiquement face à la direction du vent. La technologie a été validée lors d’essais en pleine mer menés depuis 2019, au large des Canaries. Pour l’heure, ce prototype est, selon EnerOcean, la seule éolienne flottante en service dans les eaux espagnoles mais aussi la seule solution flottante multi-rotor qui a réussi une campagne d’essais en pleine mer.

Lire aussi : Canaries : une éolienne offshore télescopique, moins chère et plus facile à installer

Nezzy2, un concept similaire

On se rappelle de Nezzy², un concept similaire conçu par la société américaine Aerondyn Engineering et l’énergéticien allemand EnBW composé lui aussi de deux rotors placés en « V » sur une plateforme flottante, elle-même ancrée par six câbles au plancher marin.

Ce prototype a été testé en 2020 dans la baie de Greifswald, sur la côte baltique en Allemagne, dans des conditions météorologiques extrêmes. Mais il s’agissait d’un modèle réduit, à l’échelle 1 :10, haut de seulement 18 m, soit dix fois plus petit que la future version de série. Depuis lors Nezzy² a été démonté et ses concepteurs travaillent désormais à la conception du modèle de taille réelle.

Lire aussi : L’éolienne flottante Nezzy² testée en pleine tempête

ENI investit dans EnerOcean

EnerOcean affirme que W2Power offre l’avantage d’un rapport puissance/poids le plus élevé et d’un LCOE (coût actualisé de l’énergie) le plus bas de toutes les solutions d’éoliennes flottantes.
C’est peut-être ce qui a incité le géant italien de l’énergie, ENI, et plus particulièrement sa filiale Plenitude, consacrée aux énergies renouvelables, à investir dans la startup espagnole. L’accord s’articule autour d’un partenariat de long terme, indique Eni. Plenitude apportera son capital et son expertise à EnerOcean et conservera dans un premier temps une participation de 25 % dans la société.

Lire aussi : Feu vert pour le premier parc éolien flottant en mer Méditerranée

Lire aussi : Les pêcheurs de Provence favorables aux éoliennes flottantes