Ministre de la Transition écologique et solidaire, Elisabeth Borne a annoncé ce lundi 5 août la liste des lauréats retenus dans le cadre de l’appel d’offres sur le développement des centrales solaires au sol. Censés répondre aux objectifs de la Programmation Pluriannuelle de l’Energie, ces projets sont répartis sur l’ensemble du territoire et représentent une capacité totale de 858 mégawatts crête (MWc).

En pratique, il s’agit de la sixième vague de cet appel d’offres, initié en 2016, dont l’objectif est de parvenir au déploiement de 3000 MW de centrales solaires au sol d’ici fin 2019.

« Ces 107 nouveaux projets sont équivalents à près de 10 % de la capacité de production installée aujourd’hui de solaire photovoltaïque » a souligné Elisabeth Borne lors de la présentation des lauréats.

Publicité
Installation de chauffe-eau solaire
Installation de chauffe-eau solaire

Demandez 3 devis comparatifs aux installateurs de votre région. Gratuit, sans pub et sans engagement.

Déploiement national

Loin de ne motiver que les territoires du sud, l’appel d’offre a également su mobiliser les régions du nord. « 44 % des projets sont situés en dehors des quatre régions du sud de la France » note le communiqué du gouvernement qui a choisi d’accorder des bonus pour les installations réalisées en terrains dégradés (friche industrielle, ancienne carrière, ancien aérodrome…).

Panneaux solaires au sol ou ombrières installées sur les parkings, les projets retenus bénéficient d’un tarif de rachat garanti de l’électricité générée. 64 €/MWh en moyenne, soit 0,64 €/kWh, ou 59,5 €/MWh pour les projets dont la capacité excède les 5 MWc.

Sur l’ensemble des projets retenus, 58 % se sont engagés à impliquer des citoyens et des collectivités par le biais d’investissement ou de financement participatif. « Ces projets verront leur prime majorée » fait savoir le communiqué du gouvernement.

De 35.6 à 44.5 GW en 2028

Pour le ministère, ces nouveaux projets doivent contribuer à l’atteinte des objectifs fixés dans le cadre de la PPE, la Programmation Pluriannuelle de l’Energie.

Alors que la France dispose déjà d’une capacité de production solaire de 9.1 GW, la PPE a défini un objectif de 20.6 GW en 2023 puis 35.6 à 44.5 GW en 2028. Sur ce point, la France privilégie aujourd’hui le développement du photovoltaïque au sol, jugé moins coûteux. En parallèle, le gouvernement souhaite aussi encourager l’autoconsommation, ciblant 65.000 à 100.000 toitures équipées d’ici à 2023 pour une capacité de l’ordre de 9 GW.


Appel à projet solaire : liste des lauréats