Cette fois c’est décidé : les actionnaires du projet des Éoliennes flottantes du Golfe du Lion (EFGL) ont lancé l’investissement engageant la construction de 3 éoliennes de 10 MW en Méditerranée. À l’étude depuis 2017, ce projet a déjà obtenu l’autorisation des autorités administratives. Désormais, la construction du parc offshore est sur les rails. Sa mise en service est prévue fin 2023

D’ici dix-huit mois, Floatgen, ne sera plus la seule éolienne flottant au large des côtes françaises. Ocean Winds, la coentreprise dédiée à l’éolien offshore, détenue par Engie et le groupe portugais EDPR, ainsi que la Banque des Territoires ont donné le feu vert à la construction du parc pilote des Eoliennes flottantes du Golfe du Lion. Après cinq ans d’études, de développement et de concertations, trois mâts émergeront sur une surface de 6,17 km² à plus de 16 km au large de Leucate dans l’Aude et Le Barcarès dans les Pyrénées-Orientales, où ils devraient être à peine visibles sur la ligne d’horizon. Il s’agira de turbines Vestas de 10 MW, sur flotteur semi-submersible.

Lire aussi : Feu vert pour le premier parc éolien flottant en mer Méditerranée

Un investissement de 215 millions d’euros

La décision finale d’investissement prise par les actionnaires du projet va permettre de signer les contrats avec les principaux partenaires industriels et financiers et de lancer la phase de construction.
Les travaux de pose des câbles sous-marins sont prévus à l’automne 2022 en même temps que la fabrication des structures flottantes à Fos-sur-Mer par Eiffage. A l’été 2023, elles seront acheminées vers Port-La Nouvelle où les turbines seront fixées sur leur flotteur, avant d’être remorquées jusqu’à leur emplacement définitif puis ancrées sur le fond marin.

Après leur mise en service prévue fin 2023, les éoliennes seront exploitées pendant au moins 20 ans. D’un coût total de 215 millions d’euros, le parc éolien flottant permettra de générer environ 110 GWh chaque année. Une production équivalente à la consommation de plus de 50.000 habitants ou 21.500 foyers selon RTE.
Les travaux contribueront à dynamiser l’industrie locale et à faire émerger un nouveau pôle économique et technologique régional. Près de 400 emplois directs et indirects sont prévus.

Lire aussi : Les pêcheurs de Provence favorables aux éoliennes flottantes

Lire aussi : L’installation du plus important parc éolien flottant du monde est terminée