L’énergéticien suédois Vattenfall a annoncé le lancement de la construction au large des côtes hollandaises, de son parc éolien offshore « Hollandse Kust Zuid ». Il s’agira du premier projet éolien au monde qui sera exploité sans aucun subside. C’est une étape importante dans le développement de cette énergie qui est désormais rentable sans aucune aide publique.

Ce projet de parc en mer est constitué de 4 lots. Le gouvernement néerlandais a lancé les enchères pour les 2 premiers lots en 2018.  Et c’est l’énergéticien suédois Vattenfall qui a remporté le marché en demandant 0,0 cent/kWh de subside.

En juillet 2019, les 3e et 4e lots ont également été attribués à Vattenfall qui cette fois a proposé de verser annuellement à l’Etat 2 millions d’euros de droits par an pour pouvoir exploiter les éoliennes qui seront implantées dans ces zones.

Lorsqu’il sera achevé, le parc comptera 140 turbines de 11 MW pour une puissance totale de 1,5 GW. Il s’agira alors du plus important parc éolien offshore au monde. Les éoliennes les plus proches seront situées à 18 km de la côte hollandaise, et les plus éloignées à 36 km. 

L’exploitant a choisi de faire confiance au fabricant Siemens Gamesa pour la fabrication et la livraison des machines dont le diamètre du rotor sera de 200 mètres.

Le chantier est lancé

Il y a quelques semaines, Vattenfall a annoncé le lancement officiel de la construction du projet : le premier navire transportant les fondations a levé l’ancre le 5 juillet.

« Pour la première fois au monde, un parc éolien en mer sera exploité sans subvention » a déclaré Martijn Hagens, représentant de Vattenfall aux Pays-Bas. « Nous sommes très fiers d’écrire ce nouveau chapitre qui démontre la maturité du marché ».

« Nous allons installer des douzaines de fondations durant les mois à venir », explique le directeur du projet Ian Bremmer. « Nous avons prévu une pause hivernale, car les conditions météorologiques en mer ne permettent pas de travailler avec des garanties de sécurité satisfaisantes. La construction reprendra au printemps 2022 et nous installerons les fondations restantes puis les éoliennes. Les premières devraient être mises en service à l’automne 2022 et l’entièreté du parc sera opérationnel d’ici l’été 2023 ».

 

Le projet est développé en partenariat avec le groupe chimique allemand BASF qui a racheté 49,5 % des parts à Vattenfall en juin dernier.

L’électricité produite permettra d’alimenter l’équivalent d’environ 2 millions de foyers néerlandais et des petites entreprises. BASF de son côté, utilisera sa part de la production pour mettre en œuvre des technologies innovantes à faibles émissions de carbone sur plusieurs de ses sites européens.