L’électricité n’a plus rien à cacher. Avec l’ouverture des données au grand public, tout le monde peut désormais surveiller en temps réel la production, la consommation et le mix des réseaux électriques. Qu’ils soient officiels, informels ou collaboratifs, plusieurs sites offrent ces informations avec une précision parfois très poussée. Une incroyable mine d’or pour tout savoir sur le courant qui parvient jusqu’à votre prise.

Il y a quelques décennies, il fallait attendre de recevoir sa facture d’électricité pour se faire une idée du mix national. Le grand public n’avait pas facilement accès aux données détaillées du réseau. Ce temps est définitivement révolu, l’ère est désormais au partage des données. Un open data d’autant plus intéressant qu’il est mis à jour en temps réel et peut être compris par tous, sans nécessiter de compétences très poussées.

RTE Eco2mix

En France, le plus célèbre est certainement celui du Réseau de transport d’électricité (RTE), le gestionnaire du réseau national. Il est l’unique source officielle de données concernant la production et la consommation d’électricité en France. Tous les sites alternatifs récupèrent d’ailleurs ses informations, mises à disposition librement.

Publicité


Son outil en ligne eco2mix est très simple à utiliser. Il affiche des données faciles à comprendre et bénéficie d’une bonne ergonomie. On peut ainsi scruter en temps réel la consommation et production nationale, l’origine du courant par filière (nucléaire, solaire, éolien, hydraulique, gaz, charbon, etc.) mais aussi son impact carbone, ses fluctuations de prix ainsi que les échanges internationaux. Une carte interactive permet d’observer ces statistiques à l’échelle régionale.

On y voit que certaines sont bien plus productrices que d’autres, au gré du vent et de l’ensoleillement mais surtout selon la présence d’une centrale nucléaire ou de barrages. Mise à jour toutes les 15 minutes, la courbe de consommation nationale permet d’identifier rapidement un pic ou un creux. Une donnée qui permet, si on le souhaite, d’adapter sa propre consommation pour contribuer à stabiliser le réseau. RTE propose d’ailleurs un outil spécifique baptisé Ecowatt, destiné à alerter et conseiller les utilisateurs en cas de risque de surcharge.

Electricity Map

Ce site non institutionnel est la référence mondiale des réseaux électriques. À partir des données officielles fournies par les opérateurs à travers le monde, Electricity Map propose une carte affichant une grande variété d’informations. En un clin d’œil, on y observe l’intensité carbone de l’électricité dans de nombreux pays (voir de zones locales dans certains états), ainsi que la production, la consommation, le mix, la puissance installée et le facteur de charge de chaque filière. Les cours du marché de l’électricité (tarif au MWh) sont également relayés, ce qui permet d’observer ses fortes variations.

 

À la différence de l’outil RTE Eco2mix, Electricity Map visualise les données sur une carte unique à code couleur, ce qui permet de les contextualiser facilement. Les territoires et départements d’outre-mer, grand oubliés de l’open data, n’y figurent toutefois pas à l’exception de l’île de La Réunion. Le site est collaboratif et évolue régulièrement au gré des ouvertures de données. Vous pouvez y contribuer en signalant une nouvelle source, qui doit être vérifiée et validée par l’équipe d’Electricity Map avant publication.

Energie-production

Très dépouillé, Energie-production se concentre sur les 9 principales filières de production d’électricité en France. Il affiche des tableaux qui déclinent la puissance, la capacité installée et le facteur de charge de chaque catégorie : nucléaire, éolien, solaire, hydraulique, charbon, fioul, gaz et bioénergies.

Nuclear Monitor

Crée par un passionné d’énergies, Nuclear Monitor permet d’examiner l’état des réacteurs nucléaires installés en France. Chaque centrale est identifiée sur une carte. En cliquant sur l’un des 19 sites, l’outil affiche la puissance délivrée en temps réel par chaque réacteur. D’autres informations telles que les courbes de puissance, les opérations de maintenance passées, actuelles et futures ainsi que les caractéristiques détaillées y sont recensées. Nuclear Monitor exploite des données fiables puisqu’elles sont fournies par RTE. A noter qu’aucun outil similaire n’existe concernant les sites de production solaires et éoliens, la loi n’obligeant le partage de données qu’aux centrales dont la puissance est supérieure à 100 MW.

Facteurs-charge

S’il rencontre parfois des difficultés d’affichage, le site Facteurs-charge est une source pertinente. Comme son nom l’indique, il affiche le facteur de charge de chaque filière en temps réel. Cette donnée est particulièrement intéressante pour scruter le rendement des centrales électriques. Le facteur de charge est un indicateur de performance : il exprime la différence entre la puissance (ou la quantité d’énergie) effectivement délivrée au regard de la capacité nominale installée. Par temps clair et venteux, le facteur de charge des énergies renouvelables intermittentes est par exemple très élevé. Cela signifie que toutes les éoliennes et panneaux solaires de France produisent à une puissance proche de leur maximum.

Les autres outils pertinents

L’électricité n’est pas qu’une question de production et de consommation. Sa distribution est assurée par un réseau complexe, qu’il est possible d’observer à travers quelques sites. Enedis, le gestionnaire du réseau haute tension A (inférieur à 50 kV) et basse tension en France, met à disposition une carte recensant l’emplacement de toutes ses lignes et postes.

Publicité


De son côté, RTE, propose une carte interactive de ses lignes très haute tension (50 à 400 kV). Il a également lancé l’outil Capareseau, qui affiche les capacités d’accueil de chaque poste électrique. Ce dernier indique notamment la puissance déjà raccordée à l’installation et celle disponible pour y injecter la production d’une nouvelle centrale renouvelable ou non.

A l’échelle européenne, Entso-e, qui regroupe 42 gestionnaires de réseaux de 35 pays, propose également un outil baptisé Transparency. S’il comporte des données très complètes et détaillées, le site est peu confortable à consulter et s’adresse aux regards des plus avertis.

Les sites non connectés à un réseau public ou les micro-réseaux peuvent aussi s’appuyer sur des outils passionnants. Hydroturbine propose par exemple de déterminer le potentiel énergétique et économique d’une chute d’eau, en vue d’y installer une centrale hydroélectrique. Pour le solaire, la plupart des sites commerciaux spécialisés peuvent réaliser une estimation. Il existe également un cadastre solaire, gratuitement mis à disposition par certaines collectivités pour déterminer le potentiel des toitures.

Tableau comparatif

RTE Eco2mix

Electricity Map

Facteurs-charge

Energie-production

Consommation nationale

o

o

Production nationale

o

o

Origine

o

o

o

o

Impact carbone du réseau

o

o

Impact carbone par filière

o

Facteurs de charge

o

o

o

Capacité installée

o

o

o

o

Échanges

o

o

Données régionales (France)

o

o

Tarifs

o

o