Le parc solaire flottant de Peyrolles (Bouches-du-Rhône) est désormais connecté au réseau public d’électricité, 8 mois seulement après le début du chantier. Le site couvrira l’équivalent de la consommation d’environ 6 400 logements hors chauffage.

Nous avions visité les dernières étapes de son assemblage, elle est maintenant connectée au réseau. La centrale solaire flottante de Peyrolles a injecté ses premiers kilowattheures, au terme d’un chantier express démarré au printemps 2021. Développé par la société québécoise Boralex, le parc s’étend sur la surface d’un lac minier dont l’exploitation s’est terminée récemment.

43 000 panneaux sur l’eau

Une petite partie du plan d’eau est utilisée par la centrale, qui développe une puissance de 12 MWac* après conversion courant continu – courant alternatif (soit 14,7 MWc installés) à travers 43 000 panneaux. Sa production annuelle est estimée à plus de 22 GWh, ce qui correspond à la consommation d’environ 6 400 foyers hors chauffage.

Lauréat d’un appel d’offres de la Commission de régulation de l’énergie (CRE), le parc solaire flottant bénéficie d’un contrat de complément de rémunération sur 20 ans pour l’électricité décarbonée qu’elle injecte sur le réseau.

Étudier les avantages du solaire flottant

Le site est par ailleurs équipé d’une batterie de capteurs destinés à étudier les effets de la proximité de l’eau sur les panneaux photovoltaïques. Des mesures seront effectuées à minima lors des trois premières années d’exploitation et seront interprétées par l’Institut National de l’Énergie (INES).

N’hésitez pas à visionner notre vidéo sur le chantier du parc solaire flottant de Peyrolles.

*MWac : Puissance maximale en mégawatts en courant alternatif (AC), après conversion du courant continu produit par la centrale. Il s’agit de la puissance effectivement injectable sur le réseau, contrairement à la puissance installée exprimée en courant continu (DC).