Un groupe de chercheurs du CNRS, en collaboration avec la Fédération de Recherche Photovoltaïque (FedPV), vient de publier un guide complet sur le photovoltaïque. L’objectif est d’apporter toutes les informations sur ce secteur tout en répondant aux principales idées reçues.

En 46 pages et avec un effort notable sur le graphisme, le document publié le 7 mars 2022 a pour ambition de fournir des réponses fiables et documentées dans le domaine du photovoltaïque et également de démêler le vrai du faux dans les affirmations régulièrement entendues dans les médias.
Et les rédacteurs ont pensé à tout : il y a même un « résumé pour gens pressés » qui tient en 4 pages et passe en revue l’essentiel des informations sans entrer dans les détails.

Lire aussi : La durée de vie et la garantie sur les panneaux solaires sont sur le point d’être allongées

Un tour d’horizon complet du secteur

Les chercheurs répondent à une vingtaine de questions pour faire un tour d’horizon complet du secteur. Les interrogations peuvent être basiques, portant par exemple sur la définition d’un panneau photovoltaïque pour aborder ensuite des points plus pointus sur le coût d’une installation et le recyclage des panneaux notamment.

Les termes sont précis et accessibles au grand public. L’atout de ce guide porte également sur le fait que chaque affirmation est justifiée par des références tirées de la documentation scientifique, pour ne pas prêter le flanc à la critique.

Chaque question est suivie d’une réponse courte qui permet d’avoir connaissance de l’essentiel puis d’un paragraphe plus long pour le lecteur qui voudrait obtenir davantage d’informations.

Lire aussi : Que devient la première centrale solaire flottante de France ?

Tordre le cou aux idées reçues

La dernière partie traite des idées reçues dans le domaine photovoltaïque. Les auteurs épinglent ainsi des spécialistes intervenant régulièrement dans les médias, tels que Jean-Marc Jancovici, Sébastien Candel ou encore Marc Fontecave.

Le but n’est pas de créer la polémique mais de remettre à plat certaines notions en s’appuyant sur des données scientifiques. Par exemple, un argument souvent entendu à l’encontre du photovoltaïque est qu’il nécessiterait 1000 fois plus de surface que le nucléaire pour une production électrique équivalente, ce qui aboutirait à terme à l’artificialisation des sols.

Les chercheurs reconnaissent qu’il faut davantage de surface pour produire de l’électricité avec le photovoltaïque par rapport au nucléaire mais le rapport n’est pas  1/1000 mais 1/100. De plus, l’artificialisation des sols n’est pas à craindre puisque, le plus souvent, les infrastructures existent déjà pour supporter le développement d’installations solaires (toitures, façades, parkings, etc.).

Ce guide permettra à coup sûr de remettre à plat certaines notions et d’enrichir le débat sur l’avenir des énergies renouvelables.

Télécharger le Guide solaire PV

Lire aussi : Vos panneaux solaires peuvent-ils bouter le feu à votre toit ?

Lire aussi : Panneaux solaires : l’avenir est aux pérovskites, mais ne sont-ils pas toxiques ?