Au passage de la tempête Malik, le vraquier Julietta D dont l’ancrage avait lâché, a percuté un chimiquier dans la zone de mouillage d’Ijmuiden, aux Pays-Bas. Après l’évacuation de l’équipage, le cargo en perdition a dérivé dans le parc éolien en construction Hollandse Kust Zuid où il a endommagé les fondations de la sous-station électrique et celle d’une turbine.

On l’a échappé belle ce lundi 31 janvier dans la Mer du Nord au passage de la tempête Malik. Le Julietta D, un vraquier de 37 200 TPL[1] battant pavillon maltais et appartenant à l’Alliance maritime, se trouvait au mouillage à Ijmuiden quand son ancrage a cédé. Voguant à la dérive, il a heurté  le chimiquier de 13 000 TPL Pechora Star. Une voie d’eau s’étant ouverte dans la coque du navire, le capitaine a demandé l’évacuation de l’équipage. Les 18 marins ont alors été secouru à bord de deux hélicoptères. Sans pilote à bord, le cargo a continué à dériver pendant plusieurs heures entre les éoliennes en chantier du projet offshore Hollandse Kust Zuid. Le lendemain, le Julietta D a finalement pu être remoqué en dehors du parc jusqu’au port de Rotterdam.

Lire aussi : Floatgen, l’unique éolienne flottante française a-t-elle bien résisté à la tempête Alex ?

Des dégâts dans le parc éolien offshore

Une inspection aérienne commandée par l’énergéticien suédois Vattenfall, le développeur du projet, révèle que le cargo a endommagé la fondation et la plateforme en construction de la future sous-station électrique du parc, qui appartient au réseau de transport haute tension TenneT.
Selon les premières constatations, la fondation de type monopieu d’une des turbines – heureusement pas encore installée – a également subi des dommages. Pour établir l’étendue des dégâts, d’autres vérifications devront encore être menées lorsque les conditions météo le permettront.

Il n’y avait heureusement aucune personne occupée dans le parc pendant l’incident. Dans son communiqué, Vattenfall s’est dit heureux que l’équipage ait pu être secouru. Pendant l’opération deux personnes ont toutefois été légèrement blessées.
Nous avons aussi appris que la capitaine et le second du navire ont été interrogés et poursuivis par la justice néerlandaise. Celle-ci voudrait s’assurer que l’équipage n’a pas évacué prématurément alors qu’il n’y aurait pas encore eu de péril imminent.

Le projet offshore Hollandse Kust Zuid prévoit l’implantation à 18 km des côtes hollandaises de 140 éoliennes Siemens-Gamesa de 11 MW. Il s’agit du premier parc offshore européen qui se construit sans aucun subside. L’électricité produite permettra d’alimenter l’équivalent d’environ 2 millions de foyers néerlandais.

Lire aussi : Primeur mondiale : le chantier du premier parc éolien offshore sans subvention est lancé

Lire aussi : Une éolienne s’effondre en Allemagne : quelle en est la cause ?

______________________________________

[1] TPL = Tonnes de Port en Lourd, désigne le chargement maximum qu’un navire peut embarquer.