Le fabricant de panneaux solaires Maxeon Solar Technologies, filiale du groupe TotalEnergies, a développé un système innovant de modules photovoltaïques ultralégers, sans cadre et sans verre. Ces panneaux pourront être « collés » sur les toitures dont la structure ne peut pas supporter le poids des installations solaires traditionnelles. Leur fabrication est prévue en France, dans une usine existante à Porcellette (Moselle).

Dénommés Maxeon Air, ces panneaux adhésifs qui pèsent 6 kg/m2 sont 50% plus légers que des panneaux classiques. D’une épaisseur réduite à 4 mm, ils affichent néanmoins un rendement de conversion de la lumière solaire de 20,9 %, similaire à celui des modules solaires traditionnels les plus efficaces. Ils sont le résultat de 5 années de recherche et développement par le fabricant de systèmes photovoltaïques Maxeon Solar Technologies. Basée à Singapour, cette entreprise est une filiale de la société californienne SunPower, elle-même contrôlée majoritairement par l’énergéticien français TotalEnergies.

Un marché potentiel de 4 GWc

Selon Maxeon, les panneaux solaires « Air » peuvent être appliqués directement sur le toit sans nécessiter l’utilisation de racks de fixation ou d’autres systèmes de montage.

En raison de la nature autocollante et légère des modules, la technologie ciblera initialement les installations sur des toitsures qui ne sont pas conçues pour supporter le poids des systèmes solaires conventionnels. Le fabricant estime qu’il existe en Europe un marché potentiel de 4 GWc pour son nouveau produit. Il espère en installer 1,4 GWc au cours des dix prochaines années.

Maxeon précise que les cellules photovoltaïques des panneaux adhésifs sont fixées sur une base métallique solide et que les interconnexions sont protégées contre la corrosion, les défauts et les pannes. Elles permettent les flux d’énergies même lorsque certaines cellules sont endommagées.

La fabrication aura lieu en France

Maxeon a récemment été sélectionné comme l’un des heureux bénéficiaires d’une enveloppe européenne d’environ 120 millions d’euros prélevée sur le Fonds pour l’innovation et destinée à promouvoir le développement des technologies à faible émission de carbone.

Le montant exact du subside qui sera octroyé à Maxeon n’est pas encore connu, mais la compagnie a déjà annoncé qu’il servira à financer l’installation d’une unité de production des panneaux adhésifs « Air » a usine existante exploitée par SunPower dans le parc industriel de Vernejoul à Porcelette en Moselle.