Mingyang, le premier constructeur chinois d’éoliennes fait décidément parler de lui ces derniers temps. Cet été il avait successivement annoncé le développement d’une machine offshore de 16 MW, actuellement la plus puissante au monde, puis la construction du premier parc éolien en Méditerranée, au large des côtes italiennes. Aujourd’hui, l’entreprise dévoile un projet de construction d’une usine d’éoliennes au Royaume-Uni, la première dans ce pays.

Bien qu’il soit le champion mondial de l’éolien offshore, le Royaume-Uni ne comptait jusqu’à ce jour encore aucune usine de turbines, mais le constructeur chinois Mingyang mettra probablement fin à cette anomalie. L’entreprise qui nourrit certainement d’ambitieux projets sur le marché européen a en effet annoncé ce vendredi la signature d’une lettre d’intention (MoU[1]) avec le Department of International Trade (DIT), l’autorité britannique pour la promotion des investissements étrangers. Selon les termes de cet accord, Mingyang s’engage à construire dans le Royaume une usine de fabrication de pales ainsi qu’un centre dédié à la maintenance des éoliennes offshore. Le document prévoit aussi la possibilité de construire une usine d’assemblage des turbines, un centre de tests et le développement en mer de parcs éoliens pilote.

Un projet de grande ampleur

Mingyang a également indiqué qu’il envisageait des services d’ingénierie et de fournitures de composants dans le cadre de la mise en place d’une chaîne d’approvisionnement pour le marché européen des parcs éoliens offshore. Comme on le voit, c’est donc un projet de grande ampleur que projette le fabricant chinois qui démontre par là sa volonté de se déployer en force sur notre continent.

« C’est une nouvelle fantastique pour le Royaume-Uni » a commenté hier sur Twitter Invest UK, le département national en charge du développement des investissements dans le pays. Quant à John Edwards, le secrétaire au commerce, il a déclaré que « l’intention de Mingyang est de nature à booster l’industrie britannique des énergies renouvelables avec pour conséquence une plus grande partie des composants fabriqués sur place et une création d’emplois verts dans nos entreprises ».

Alors que le Royaume-Uni est un des marchés les plus importants pour l’éolien en Europe, le royaume ne comptait à ce jour aucun fabricant important du secteur, ceux-ci étant principalement danois (Vestas), allemand (Nordex, Enercon et Siemens-Gamesa) et américain (GE), avec quand même quelques acteurs plus modestes, notamment d’éoliennes bipales, aux Pays-Bas et en France.

_____________________________________________

[1] MoU : un Memorandum of Understanding (MoU) est un accord formel écrit mais non contraignant, entre deux ou plusieurs parties, qui implique qu’un contrat contraignant doit suivre. En français, on peut traduire par protocole d’entente ou lettre d’intention.